Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2003 → Socio-anthropologie des dynamiques foncières dans le nord de la Côte-d’Ivoire : droits, autorités et interventions publiques : étude comparée des villages de Niofoin et de Korokara

EHESS - École des hautes études en sciences sociales (Paris) 2003

Socio-anthropologie des dynamiques foncières dans le nord de la Côte-d’Ivoire : droits, autorités et interventions publiques : étude comparée des villages de Niofoin et de Korokara

Coulibaly, Amara

Titre : Socio-anthropologie des dynamiques foncières dans le nord de la Côte-d’Ivoire : droits, autorités et interventions publiques : étude comparée des villages de Niofoin et de Korokara

Auteur : Coulibaly, Amara

Etablissement de soutenance : EHESS - École des hautes études en sciences sociales (Paris).

Grade : Doctorat : Ethnologie et anthropologie sociale : Paris, EHESS : 2003

Résumé
Cette étude des dynamiques foncières aborde la dimension institutionnelle de la nouvelle politique foncière ivoirienne et les implications socio-foncières des principales politiques de développement mises en œuvre dans la région Nord. Elle met en rapport ces interventions étatiques avec les micro-dynamiques locales à travers l’analyse interactionniste des comportements des acteurs.Elle pose le problème de la dialectique entre la construction négociée des droits fonciers et la compétition-ne��gociation des instances d’autorité foncières à Korokara et Niofoin. L’interface des politiques et des comportements des acteurs se présente différemment dans ces villages.A Korokara, le jeu foncier s’articule à travers les organisations paysannes qui sont des arènes de confrontations privilégiées entre les pouvoirs villageois. À Niofoin, l’intervention du PFR met en jeu la légitimité des chefferies de terre. Dans les deux villages, les enjeux fonciers, politiques et économiques sont interconnectés.

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 28 octobre 2019