Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → Thèses en préparation → 2018 → Evaluer la certification commerce équitable selon une approche par les parties prenantes et les territoires : cas des coopératives féminines de production d’huile d’argan au Maroc.

CNAM Paris en cotutelle avec l’Université Ibn Zohr (2018)

Evaluer la certification commerce équitable selon une approche par les parties prenantes et les territoires : cas des coopératives féminines de production d’huile d’argan au Maroc.

Benbihi Lahcen

Titre : Evaluer la certification commerce équitable selon une approche par les parties prenantes et les territoires : cas des coopératives féminines de production d’huile d’argan au Maroc.

Auteur : Benbihi Lahcen

Université : CNAM Paris en cotutelle avec l’Université Ibn Zohr

Discipline : Sciences de gestion

Sous la direction de : Anne Marchais-Roubelat et de Khalid Bourma.

Résumé
En se développant, le commerce équitable s’est structuré, et l’un des faits marquants de son évolution est l’émergence et le développement de processus de certification des produits (Ballet, Carimentrand & Renard, 2011 ; Cochoy, 2008 ; Pouchain, 2012) qui apparaissent comme un outil de gouvernance des parties prenantes (Mitchell, Weaver, Agle, Bailey & Carlson, 2016) car la certification garantit que les critères du commerce équitable sont contrôlés sur le territoire du producteur. La certification devenant désormais à la fois une justification et un instrument majeur du commerce équitable, son évaluation représente un enjeu stratégique majeur pour l’organisation de producteurs des pays du Sud. Dans la mouvance des travaux pionniers d’E. Benneth (Benneth, 2016, 2017) sur la réalité de la participation des producteurs certifiés à la gouvernance effective du commerce équitable, cette recherche a pour objectif de comparer les effets observables du processus de certification « commerce équitable » avec les engagements sur les effets qui fondent l’existence du commerce équitable, en se focalisant sur les producteurs et les travailleurs marginalisés. Dans ce contexte théorique, la problématique porte sur l’évaluation des effets du commerce équitable au travers de la certification, quitte à mettre en exergue des paradoxes s’ils vont à l’encontre des engagements qui justifient le commerce équitable. La méthodologie de recherche adoptée repose sur des études de cas (Yin, 2018) de coopératives de commerce équitable dans une perspective longitudinale (Hassett et Paavilainen-Mäntymäki, 2013 ; Pettigrew, 1990, 2012). Les cas développés dans la thèse concernent les coopératives féminines productrices d’huile d’argan dans la zone de l’arganier - région du Souss-Massa et d’Essaouira (Taroudant, Agadir Ida Outanane, Tiznit, Essaouira, Sidi Ifni, Chichaoua) - qui constituent la plupart des certifications « commerce équitable » au Maroc.

En préparation depuis le : 01-10-2018 .

Source : Theses.fr

Page publiée le 7 octobre 2019