Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2018 → L’impact des programmes d’assistance monétaire sur la sécurité alimentaire en contexte de crise : le cas du Projet “lifesaving assistance for conflict affected population in North-East Nigeria”

Université Paris Sud Faculté Jean Monnet (2018)

L’impact des programmes d’assistance monétaire sur la sécurité alimentaire en contexte de crise : le cas du Projet “lifesaving assistance for conflict affected population in North-East Nigeria”

Mercado Vera Nadia

Titre : L’impact des programmes d’assistance monétaire sur la sécurité alimentaire en contexte de crise : le cas du Projet “lifesaving assistance for conflict affected population in North-East Nigeria”

Auteur : Mercado Vera Nadia

Université de soutenance : Université Paris Sud Faculté Jean Monnet

Grade : Master 2 Développement agricole durable : la sécurité alimentaire pour le développement 2018

Résumé
La croissance globale de l’insécurité alimentaire invite à questionner l’efficacité des programmes d’intervention humanitaire et de développement en contexte de crise et d’urgence. D’où l’importance de mieux cerner les enjeux de l’insécurité alimentaire afin d’identifier des stratégies d’intervention efficaces. La protection sociale et, en particulier, les transferts monétaires, représentent une solution potentielle. Dans cette étude, nous proposons donc d’analyser l’impact d’un programme de transferts monétaires mis en œuvre au Nigéria sur la sécurité alimentaire des bénéficiaires, en mobilisant des connaissances théoriques et pratiques à la fois afin de mener une réflexion descriptive et analytique du sujet. En utilisant deux outils, le Score de la consommation alimentaire et l’Indice des stratégies d’adaptation de survie, cette analyse montre, en se concentrant sur l’examen d’échantillons représentatifs de la population totale, que ces deux indicateurs révèlent une amélioration globale de l’alimentation des ménages. Cependant, la classification ascendante hiérarchique montre aussi que certains résultats ne sont pas identifiés par la méthode traditionnelle d’analyse de ces outils, puisque la simple déclaration de la fréquence de consommation de certains groupes d’aliments au sein du ménage au cours des 7 jours ayant précédé l’enquête, et la déclaration des stratégies de survie adoptées par une population donnée, ne permettent pas d’évaluer la « sécurité alimentaire » sous tous ses aspects.

Mots clés : Sécurité alimentaire, transferts monétaires, score de la consommation alimentaire, stratégies d’adaptation de survie, e-voucher, classification ascendante hiérarchique

Présentation

Page publiée le 9 octobre 2019