Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2018 → L’épaisseur habitée : La médina marocaine, une entité cellulaire

Ecole nationale supérieure d’architecture Paris-Val de Seine (2018)

L’épaisseur habitée : La médina marocaine, une entité cellulaire

Kettani, Inès

Titre : L’épaisseur habitée : La médina marocaine, une entité cellulaire

Auteur : Kettani, Inès,

Etablissement de soutenance : Ecole nationale supérieure d’architecture Paris-Val de Seine

Grade : MES 2018

Résumé
"La ville traditionnelle marocaine-"médina", est un tissu urbain plein de complexités. Il se définit par la continuité et l’unitarisme de son espace fini, qui s’impose dans l[e] paysage urbain de la ville d’aujourd’hui, comme un élément à part entière. Cependant, l’équilibre entre la richesse de son architecture introvertie, et l’intrication du tissu en fait une ville pérenne et fonctionnelle. A travers ce mémoire, il est question d’analyser la logique sous-jacente au tissu urbain labyrinthique de cette ville originelle, à travers l’analyse de ses composants. La comparaison entre deux médinas au Maroc fera objet d’appui pour comprendre quels éléments la composent. Source de nombreuses interrogations chez les architectes modernes, sa réinterprétation sera le fruit de l’émergence de nouvelles typologi[e]s urbaines."

Sujets : Casablanca (Maroc) ; Densité urbaine ; Horizontalité ; Modèle en architecture ; Architecture vernaculaire ; Verticalité ; Limite ; Patio ; Mur ; Rapport pleins-vides ; Espace public

Présentation (ArchiRès)

Page publiée le 14 octobre 2019