Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2010 → Etude de la relation plante- insecte chez les Bruchidées : Cas de la bruche du pois chiche Callosobruchus chinensis L.

Université Mustapha Stambouli Mascara (2010)

Etude de la relation plante- insecte chez les Bruchidées : Cas de la bruche du pois chiche Callosobruchus chinensis L.

RIGHI, ASSIA FATIHA

Titre : Etude de la relation plante- insecte chez les Bruchidées : Cas de la bruche du pois chiche Callosobruchus chinensis L.

Auteur : RIGHI, ASSIA FATIHA

Université de soutenance : Université Mustapha Stambouli Mascara

Grade : Doctorat 2010

Résumé
Le pois chiche et l’une des denrées précieuses du point de vue richesse en protéine, Malheureusement au niveau de aires de stockage, il subit des pertes considérables quantitatives et qualitatives dues essentiellement aux attaques des bruches, dont la plus dangereuse est la bruche chinoise Callosobruchus chinensis L. L’utilisation des pesticides était de puis longtemps considérée comme une solution efficace dans la lutte contre ce ravageur mais plusieurs inconvénients ont surgie .notamment ceux des résidus et de rémanence ainsi que de résistance des ravageurs. Le recours donc à la lutte biologique par l’utilisation judicieuse des plantes médicinales est la meilleure solution pour offrir au consommateur un produit sain. Par la présente étude nous avons essayé de contribuer à trouver des solutions et des mesures qui convergent dans ce contexte de lutte biologique et mieux comprendre la relation plante insecte. L’accent de notre recherche est mis alors sur plusieurs points à savoir une étude éco biologique du ravageur pour mieux le connaître et le maîtriser, une étude de l’effet biocide de la poudre des feuilles et des fleurs du pois chiche sur l’insecte et une étude de l’effet biocide des poudres et des huiles de 3 plantes médicinales (Thym, Santoline et Anagyris sur la bruche De crainte de changer ou d’altérer sa composition chimique une fois imprégné avec l’huile ou la poudre, différentes analyses chimiques sont effectuées sur le pois chiche. enfin dans le but de vérifier la toxicité autrement dit la morbidité de ces plantes prouvées comme bio insecticide, des études anatomiques, biochimiques et histologiques ont été réalisé sur le model animal (rat wistar) A la lumière des résultats obtenus, nous pouvons confirmer que la poudre des feuilles et des fleurs du pois chiche ainsi que la poudre de Santoline et l’huile de Thym semblent être de bon insecticides à ne pas craindre lors de leur utilisation au niveau des aires de stockage contre C chinensis L. Notre objectif donc et notre tentation pour préserver l’environnement et la santé humaine (la santé du consommateur) sont atteints par l’utilisation judicieuse d’un moyen biologique qui est l’utilisation des bios insecticides dans le contrôle des populations de ravageur des denrées stockées.

Présentation

Version intégrale (18,6 Mb)

Page publiée le 28 octobre 2019