Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2016 → Ecologie du Pou de Californie, Aonidiella aurantii (Hom : Diaspididae) sur citronnier dans la région de Rouiba

Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach (2016)

Ecologie du Pou de Californie, Aonidiella aurantii (Hom : Diaspididae) sur citronnier dans la région de Rouiba

GUEDADA-GOUGAM, Fatma

Titre : Ecologie du Pou de Californie, Aonidiella aurantii (Hom : Diaspididae) sur citronnier dans la région de Rouiba

Auteur : GUEDADA-GOUGAM, Fatma

Université de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach

Grade : Magister Santé végétale et environnement 2016

Résumé
Cette étude à été mené dans un verger de citronnier dans la région de Rouiba au cours de la période allant de mai 2014 jusqu’au juillet 2015. Le suivi de l’écologie du pou de Californie Aonidiella aurantii à montré que l’espèce évolue en trois générations annuelles. On ce qui concerne la phénologie saisonnière du Pou de Californie, elle coïncide avec les poussés de sève du citronnier. Cette cochenille présente une affinité très marquée pour le centre de l’arbre et pour le rameau, la fécondité moyenne est de 6,2 oeufs/femelle, il semble que cette diaspine est plus féconde sur le fruit et au centre de l’arbre. On a étudié aussi l’impact de Comperiella bifasciata dans la régulation des niveaux d’infestations du pou de Californie. Ce parasitoïde a développé trois générations en synchronisation avec le nombre de génération de la cochenille hôte et attaque beaucoup plus les stades adultes femelles que les mâles qui n’offrent pas des nutriments a son parasite. La distribution du parasitoïde est en étroite corrélation avec l’abondance de son hôte sur le végétal, ont a obtenus un taux de parasitisme plus élevés sur les rameaux. Comperiella bifasciata est un endoparasite, qui résiste aux aléas climatiques extremes. L’indice parasitaire de ce micro-hyménoptère est important est de 33,68%. L’hivernation de C. bifasciata s’effectue au stade nymphal.

Présentation

Version intégrale (0,26 Mb)

Page publiée le 27 octobre 2019