Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2018 → Effet de l’association et de la rotation blé dur (Triticum durum Desf.) / Féverole (Vicia faba L.) sur les cycles biogéochimique du carbone, de l’azote et du phosphore.

Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach (2018)

Effet de l’association et de la rotation blé dur (Triticum durum Desf.) / Féverole (Vicia faba L.) sur les cycles biogéochimique du carbone, de l’azote et du phosphore.

KACI, Ghiles

Titre : Effet de l’association et de la rotation blé dur (Triticum durum Desf.) / Féverole (Vicia faba L.) sur les cycles biogéochimique du carbone, de l’azote et du phosphore.

Auteur : KACI, Ghiles

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach

Grade : Doctorat 3ème cycle en sciences agronomiques 2018

Résumé
Le but de cette étude est de comparer la symbiose rhizobienne et l’accumulations de C, N et P dans le sol, dans la plante et dans la biomasse microbienne en culture associée versus rotation bisannuelle d’une céréale, blé dur (Triticum durum) et une légumineuse, féverole (Vicia faba) sur trois campagnes successives. L’essai a été réalisée à la station expérimentale de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) située dans la commune de Mauguio, au sud-est de Montpellier. La croissance des plantes, la nodulation, l’efficacité d’utilisation de la symbiose rhizobienne (EURS) et du phosphore (PUE), l’indice de nutrition azotée (NNI) pour les céréales et l’accumulation de C, N et P dans le sol ont été évalués. Le poids sec des parties aériennes (SDW), le NNI et le PUE sont significativement plus élevés pour le blé cultivé en association par rapport à sa monoculture. L’association permet aussi une amélioration de l’EURSet une augmentation significative des teneurs en C, N et P du sol au cours des trois années.. Cette augmentation serait due à une activité microbienne plus intense et à une concurrence interspécifique plus faible entre les légumineuses et le blé comparée à la compétition intraspécifique entre les plants de blé.

Présentation

Version intégrale (5,0 Mb)

Page publiée le 8 novembre 2019