Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2017 → Impact de la prédation par Cataglyphis viatica (Insecta, Formicidae) par rapport aux disponibilités trophiques en milieux agricoles et naturels dans le Sahel algérois

Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach (2017)

Impact de la prédation par Cataglyphis viatica (Insecta, Formicidae) par rapport aux disponibilités trophiques en milieux agricoles et naturels dans le Sahel algérois

NADJI, Fatma-Zohra

Titre : Impact de la prédation par Cataglyphis viatica (Insecta, Formicidae) par rapport aux disponibilités trophiques en milieux agricoles et naturels dans le Sahel algérois

Auteur : NADJI, Fatma-Zohra

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach

Grade : Doctorat en Sciences Agronomiques 2017

Résumé
La présente étude porte sur le statut trophique de la fourmi prédatrice Cataglyphis viatica par rapport aux disponibilités alimentaires dans trois stations situées dans le Sahel algérois, soit un verger d’abricotiers à Crescia, un maquis à Zéralda et une forêt incendiée située près de Sidi Slimane. Les disponibilités alimentaires de la fourmi Cataglyphis viatica correspondent à un inventaire faunistique de 1.684 individus répartis entre 210 espèces, 118 familles, 24 ordres et 8 classes zoologiques à Crescia et 1.384 individus appartenant à 97 espèces, 53 familles, 16 ordres et 5 classes à Zéralda. La classe la plus dominante est celle des Insecta avec 1.457 individus (86,5 %) à Crescia et 1.236 individus (89,3 %) à Zéralda. Parmi les Insecta, les espèces de Formicidae sont les plus fréquentes avec Aphaenogaster depilis (22,4 %) et Messor barbarus (7,8 %) à Crescia et avec Messor barbarus (26,5 %) et Tetramorium semilaeve (16,8 %) à Zéralda. L’analyse globale des fragments sclérotinisés recueillis des pourtours de 20 fourmilières de Cataglyphis viatica a fait ressortir que le régime alimentaire de la fourmi Cataglyphis viatica est essentiellement insectivore, soit un total de 27.773 proies toutes espèces confondues, appartenant à 7 classes animales. Le taux en Insectes ingérés, est de 13.158 individus (98,0 %) à Crescia, de 5.798 individus (96,2 %) à Zéralda, de 3.538 proies (96,3 %) à Sidi Slimane en 2013 et dans cette même station en 2014 de 4.596 individus (98,2 %). La diversité des proies ingérées est assez élevée, surtout en forêt incendiée (2,54 bits ≤ H’ ≤ 4,34 bits). L’indice d’Ivlev, montre que les espèces fortement sélectionnées à Crescia sont notamment Pheidole pallidula (Ii = + 0,96), Tetramorium biskrense (Ii = +0,91) et Messor barbarus (Ii = + 0,73). De même à Zéralda, les espèces les plus sélectionnées sont entre autres, Tapinoma nigerrimum (Ii = + 0,61), Messor barbarus (Ii = + 0,43), Crematogaster scutellaris (Ii = + 0,42) et Tetramorium biskrense (Ii = + 0,29). D’autres fourmis sont moins recherchées comme Aphaenogaster depilis (Ii = - 0,48).

Présentation

Page publiée le 31 octobre 2019