Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Mise au point d’une composition innovante de biopesticides naturels : applications dans le cas de la fusariose vasculaire de palmier dattier, d’œillet et de freesia

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2018)

Mise au point d’une composition innovante de biopesticides naturels : applications dans le cas de la fusariose vasculaire de palmier dattier, d’œillet et de freesia

Oukhouia Mounia

Titre : Mise au point d’une composition innovante de biopesticides naturels : applications dans le cas de la fusariose vasculaire de palmier dattier, d’œillet et de freesia

Auteur : Oukhouia Mounia

Université de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Doctorat 2018

Résumé
L’objectif du présent travail est d’étudier l’activité anti-fusarium de certains composés majoritaires d’huiles essentielles afin de mettre au point une composition innovante applicable pour lutter contre la fusariose de quelques fleurs d’ornement (œillets et Freesia) et du palmier dattier. Des tests in vitro de contact direct entre les spores de Fusarium et les composés majoritaires de quelques huiles essentielles ont été effectués en micro et macrodilution. Ces tests ont porté sur la croissance, la germination et la destruction des spores sous l’effet des différents composés testés. Les résultats obtenus ont permis de mettre au point une composition sous forme de poudre effervescente (NPP : Natural Plant Protector) qui a été testée in vivo sur des plantes d’œillets de Palmier dattier et de Fressia. Les résultats de ce test in vivo ont montré que le NPP possède une action préventive contre la fusariose. En plus de cette action le NPP a montré une bonne efficacité comme promoteur de croissance et stimulateur de rhizogènese des plantes testées et aussi comme moyen de traitement post récolte des dattes et des œillets. Cette composition innovante appelée NPP a fait l’objet d’une demande de brevet déposée en France le 18 novembre 2016 sous le numéro FR1670691. Le NPP est actuellement en cours d’homologation par l’ONSSA. Il est aussi testé sur le terrain pour lutter contre la fusariose d’autres cultures et contre d’autres maladies fongiques et bactériennes de plantes en pré et post récolte.

Présentation (Toubk@l)

Page publiée le 29 octobre 2019