Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Démocratie, participation et dynamique associative au Maroc Continuités et ruptures du national au local Le cas de la préfecture de Skhirat-Témara

Université Mohammed V (2018)

Démocratie, participation et dynamique associative au Maroc Continuités et ruptures du national au local Le cas de la préfecture de Skhirat-Témara

El Anbar Meryem

Titre : Démocratie, participation et dynamique associative au Maroc Continuités et ruptures du national au local Le cas de la préfecture de Skhirat-Témara

Auteur : El Anbar Meryem

Université de soutenance : Université Mohammed V

Grade : Doctorat en Science Politique 2018

Résumé
Dans les temps modernes la démocratie, la société civile et la participation constituent une trilogie. A la différence de la participation, concept relativement récent, la démocratie et la société civile ont marqué la longue généalogie de la pensée philosophique. La participation semble constituer l’outil de connexion entre la démocratie et la société civile par le moyen de jonctions fonctionnelles et sémantiques. La démocratie serait participative et la société civile serait une participation citoyenne. Les trois notions deviennent dépendantes l’une de l’autre et constituent les fondements de la vie politique et sociale. Le « généralisme » résultant d’un raisonnement par reccurence ou d’un idéalisme, loin des réalités qui interrompent parfois les liens entre ces concepts et causent des ruptures de connectivité seraient à l’origine de ce supposé. La recherche de la continuité et des points de rupture est l’objectif de ce travail qui se base sur une approche relativiste. Afin de chercher les points de ruptures ou les éléments qui établissent les liens entres les trois concepts, les dimensions « nationale » et « locale » constituent les deux échelles d’analyse. Par ailleurs, l’analyse de la société civile comme entité homogène, sans prendre en compte la diversité de ses composantes et sans évaluer l’étendue de son action du national au local, peut mener à des constats non conformes aux réalités de l’action associative et par conséquent à l’établissement fortuit de liens fragiles entre les trois concepts.

Présentation (Toubk@l)

Version intégrale (9,17 Mb)

Page publiée le 29 octobre 2019