Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2003 → Identification de projets de développement et de mesures d’accompagnement dans le cadre de la coopération décentralisée : mise en place et renforcement de mini-laiteries, vallée du fleuve Sénégal

ENITA (Clermont-Ferrand) 2003

Identification de projets de développement et de mesures d’accompagnement dans le cadre de la coopération décentralisée : mise en place et renforcement de mini-laiteries, vallée du fleuve Sénégal

Cadoret de l’Epineguen, Perrine

Titre : Identification de projets de développement et de mesures d’accompagnement dans le cadre de la coopération décentralisée : mise en place et renforcement de mini-laiteries, vallée du fleuve Sénégal

Auteur : Cadoret de l’Epineguen, Perrine

Etablissement de soutenance : ENITA (Clermont-Ferrand, France)

Grade : Ingénieur : Techniques-agricoles. Agriculture et territoire 2003

Résumé
Depuis juillet 2000, la Fédération de Alpages de l’Isère et la Maison des Eleveurs de St-Louis du Sénégal ont engagés un partenariat de coopération décentralisée. Le développement d’échanges dans le domaine de l’économie et de la formation est l’un des axes fort de ce rapprochement. Les systèmes pastoraux et agropastoraux du Sahel sénégalais ont en effet un rôle majeur à jouer pour répondre à la demande en viande et en !ail de la population locale : les systèmes de production de la vallée du fleuve Sénégal doivent se diversifier et s’appuyer sur les savoir-faire locaux et la complémentarité agriculture-élevage. L’objectif de ce travail est d’identifier et de guider des projets de développement, de manière collective et responsable : les groupements adhérents et les responsables doivent pouvoir exprimer leurs attentes, leurs points de vue et prendre en charge leur développement. La question de l’accompagnement des actions d’intervention sera approfondie, en vue de favoriser leur réussite à court terme et leur inscription dans une perspective à plus long terme. Cinq groupements, majoritairement féminins, ont été identifiés dans la vallée du fleuve Sénégal : deux mini-laiteries fonctionnelles et trois au stade de projets. Des mesures d’accompagnement matériel et de formation ont été validées de façon concertée : la formation à la base paraît incontournable dans une politique de développement agricole, notamment pour permettre aux populations d’acquérir les capacités de s’exprimer, de décider eux-mêmes des solutions les plus adaptées à leurs problèmes et de se donner les moyens de les mettre en oeuvre.

Mots clés : Exploitation laitière - Projet de développement - Décentralisation - Coopérative de producteurs - Programme de formation

Présentation (CIRAD)

Page publiée le 9 novembre 2019