Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2017 → Relations entre bassins versants et cellules sédimentaires littorales : les exemples du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie

Aix-Marseille Université (2017)

Relations entre bassins versants et cellules sédimentaires littorales : les exemples du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie

Quinquis, Michel

Titre : Relations entre bassins versants et cellules sédimentaires littorales : les exemples du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie

Relations between watersheds and coastal sedimentary cells : the examples of Morocco, Algeria and Tunisia

Auteur : Quinquis, Michel

Université de soutenance : Aix-Marseille Université

Grade : Doctorat : Géographie : Aix-Marseille : 2017

Résumé
Dans cette étude menée sur la côte méditerranéenne du Maroc, de l’Algérie, et de la Tunisie à une échelle spatiale et temporelle étendue (2200 km de côte et sur 100 ans environ), nous déterminons, par une approche « Source-to-sink », les relations existantes entre l’érosion produite dans les bassins versants et les sédiments transportés en suspension par les oueds, avec la redistribution de ces sédiments le long du rivage. Nous proposons un nouveau modèle empirique de transport sédimentaire en suspension le long des bassins versants de notre site d’étude. Nous déterminons alors l’impact des barrages sur les sédiments, puis nous estimons quantitativement quels sont les apports sédimentaires s’effectuant jusqu’à la mer. Nous analysons les caractéristiques morphologiques du littoral selon sa géométrie et les indices morphodynamiques issus de la littérature. Après avoir cartographié la position du trait de côte à différentes périodes, la cinématique du rivage est déterminée, ainsi que la dérive littorale. Ces analyses se basent sur le concept de cellule littorale. Nous terminons par une synthèse globale avant de tirer les conclusions principales sur les relations entre les bassins versants et les cellules littorales, telles que (1) le rôle de précurseur et de tampon sédimentaire joué par les deltas pour limiter l’érosion des plages en secteur aval de la cellule littorale, (2) les liens entre les apports sédimentaires des oueds avant-barrage avec le type de barre littorale, et (3) les liens entre les apports sédimentaires des oueds avant-barrage, minorés du volume de sédiment déplacé par la dérive littorale, avec la taille des deltas et le nombre de barres littorales.

Présentation (SUDOC)

Version

Page publiée le 8 novembre 2019