Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2010 → Etude histologique de la pénétration de Fusarium oxysporum f. sp. albedinis (Hansen et Snyder) Gordon à travers les racines de palmier dattier (Phoenix dactylifera L.)

Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach (2010)

Etude histologique de la pénétration de Fusarium oxysporum f. sp. albedinis (Hansen et Snyder) Gordon à travers les racines de palmier dattier (Phoenix dactylifera L.)

BOUDEFFEUR, Saïd

Titre : Etude histologique de la pénétration de Fusarium oxysporum f. sp. albedinis (Hansen et Snyder) Gordon à travers les racines de palmier dattier (Phoenix dactylifera L.)

Auteur : BOUDEFFEUR, Saïd

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach

Grade : Magister en sciences agronomiques Option : Phytopathologie et amélioration de la résistance des plantes aux maladies 2010

Résumé
Le développement du palmier dattier, dépend de la levée de plusieurs contraintes entre autres, la maladie du Bayoud causée par un champignon tellurique appelé Fusarium oxysporum f.sp.albedinis. Dans le cadre de ce travail, nous avons étudié le mode de la colonisation et le suivi de l’infection des jeunes racines de trois variétés (TEGAZA, TINASSER et TAKERBOUCHT) respectivement sensible, tolérante et résistante. Des coupes histologiques ont été pratiquées sur les jeunes racines préalablement inoculées et infectées, un mois après l’inoculation artificielle des jeunes plantules au stade de 2 feuilles. Ces dernières ont été placées dans des petits flacons, puis subi des bains de KOH à 10%. Les coupes histologiques transversales réalisées sur les jeunes racines infectées des trois variétés ont montré deux zones bien distinctes : l’écorce et le cylindre central. Les racines des variétés suivantes, TEGAZA et TINASSER (variétés sensible et tolérante) ont révélé une couleur brune rougeâtre avec la présence de filaments mycéliens à la surface et la formation d’invaginations ou cryptes. L’installation du parasite au niveau des cellules racinaires commence par l’écorce, puis atteint le cylindre central. Le parasite se propage ensuite dans le xylème et cause son obstruction en bloquant ainsi le flux de sève. Les apex racinaires de TAKERBOUCHT (variété résistante) ont montré dans certains cas un brunissement localisé et la progression du F.o.albedinis reste très limitée au point d’infection. Aucune présence du champignon dans le xylème ni dans le cylindre central n’a été observée. Le mycélium du F.o.albedinis n’a pas pu s’insinuer dans les tissus racinaires de la TAKERBOUCHT au-delà d’une certaine limite. Des invaginations fongiques se sont formées suite à la pression exercée par les appressoria, pour faciliter la pénétration du mycélium. Une production intense de polyphénols notamment au niveau du sclérenchyme des différentes variétés a été observée. La variété TAKERBOUCHT semble plus productive de polyphénols qui interviendraient dans la résistance totale à la fusariose du dattier.

Mots Clés : F.o.albedinis, Infection, Palmier dattier, Résistance, Pénétration.

Présentation

Version intégrale (5,6 Mb)

Page publiée le 17 novembre 2019