Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2010 → Etude du Barley Stripe Mosaic Virus (BSMV) virus de la mosaïque striée de l’orge - Analyse du pouvoir pathogène et de la transmission par semence

Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach (2010)

Etude du Barley Stripe Mosaic Virus (BSMV) virus de la mosaïque striée de l’orge - Analyse du pouvoir pathogène et de la transmission par semence

BOUBETRA, Souhila

Titre : Etude du Barley Stripe Mosaic Virus (BSMV) virus de la mosaïque striée de l’orge - Analyse du pouvoir pathogène et de la transmission par semence

Auteur : BOUBETRA, Souhila

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach

Grade : Magister en Sciences Agronomiques Phytopathologie 2010

Résumé
Des prospections réalisées sur champs, dans les régions du centre et de l’est du nord de l’Algérie, ont mis en évidence la présence du Barley Stripe Mosaic Virus (BSMV) sur deux variétés de blé dur (Belliouni 3848 et GTA dur), une variété de blé tendre (Hiddab) et une variété d’orge (Rihane). Par ailleurs, une analyse phytosanitaire sur des lots de semences a été réalisée, et a révélé la présence de ce même virus sur deux variétés de blé dur (Chen’s et Belliouni 3848), une variété de blé tendre (HD1220) et deux variétés d’orge (Rihane et Saïda). L’étude du pouvoir pathogène du BSMV sur plants d’orge inoculés et non inoculés de la variété Acsad60 et Saïda a permis de noté deux types de symptômes (Petites stries blanchâtres et stries courtes jaunâtres). Le test ACP-ELISA appliqué pour ces derniers confirme que les deux symptômes relevés sont réellement induits par le BSMV. L’étude du taux de transmission par semence du BSMV sur les jeunes semis issus de semence de plants inoculés et de plants non inoculés, des deux variétés d’orge a montré par le test TBIA que ces taux de transmission étaient plus élevé chez la variété Saida pour les deux essais (66% inoculé et 73,8% non inoculé) .Par contre l’analyse par groupe utilisant la DAS-ELISA a démontré que pour ces deux variétés le taux de transmission est comparativement très faible, variant de 0 à 2,05 %

Mots Clés : Céréales, BSMV, ACP-ELISA, DAS-ELISA, TBIA, pouvoir pathogène, taux de transmission par semence.

Présentation

Version intégrale (2,6 Mb)

Page publiée le 25 février 2020