Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2004 → Evaluation de la gestion communautaire des boues de vidange dans la Commune d’Arrondissement de Sahm-Notaire, Ville de Guédiawaye- Région de Dakar-Sénégal

Ecole Inter-Etats d’Ingénieurs L’Equipement Rural (EIER) 2004

Evaluation de la gestion communautaire des boues de vidange dans la Commune d’Arrondissement de Sahm-Notaire, Ville de Guédiawaye- Région de Dakar-Sénégal

Kassa, Mvoubou Félicien

Titre : Evaluation de la gestion communautaire des boues de vidange dans la Commune d’Arrondissement de Sahm-Notaire, Ville de Guédiawaye- Région de Dakar-Sénégal

Auteur : Kassa, Mvoubou Félicien

Etablissement de soutenance : Ecole Inter-Etats d’Ingénieurs L’Equipement Rural (EIER) - Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne co tutelle

Grade : Formation Post Universitaire de Génie Sanitaire-Environnement FPU/GS-E 2004

Résumé
Dans la Commune d’Arrondissement de Sahm-Notaire, au Sénégal, le problème de la gestion des boues de vidanges se pose avec acuité. A travers les résultats de recherche sur le PROGEBOUE, le Centre Régional pour l’eau Potable et Assainissement a initié un projet de gestion communautaire des boues de vidange. Un camion de vidange de 8m est géré par un Comité de Gestion des Boues de Vidange. Une évaluation à mi-parcours de ce modèle est faite dans ce rapport, elle décrit le me et met en exergue les éléments d’impact et les enseignements à tirer La description du système et du comité de gestion des boues de vidange a été décrite. Elle a montré qu’il existait un cadre organisationnel pour une gestion communautaire des boues L’analyse économique du service a permis de savoir que les ménages payent un tarif de 0’000 F CFA et de 13’000 F CFA pour la vidange de la fosse, selon la zone d’habitation. Et ue 81% des ménages enquêtés jugent le tarif communal abordable. Le compte d’exploitation de 09 mois d’activités présente un bilan excédentaire de 685’460 F CFA. Mais cette situation ne permet pas de renouveler le camion de vidange. L’analyse des activités a permis d’estimer le nombre moyen de vidange par jour (2,22) et la quantité des boues transportées par le camion (4’795m3) pour une période de 09 mois. Cependant le routage a permis de constater qu’il était possible de réaliser en moyenne 4 vidanges par jour et d’atteindre une capacité des boues de 9’447m3. Dans les perspectives d’une gestion durable, des simulations des scénarii financiers ont montré que les conditions actuelles n’étaient pas favorables à la pérennisation du projet. Toutefois, l’ouverture de la station de cambérène serait une solution exploitable pour la pérennisation du projet.

Mots clés : Boues de Vidange- Gestion communautaire- Assainissement- Amélioration du cadre de vie - Santé/ Environnement -Population cibles- Comité de Gestion des Boues de Vidange -Camion communal -Baay-pelles

Annonce (NCCR)

Version intégrale

Page publiée le 9 avril 2020