Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Tunisie → Thèse soutenue → 2017 → Le devenir des espaces agricoles et naturels dans le territoire de la ville metropolitaine. De la protection au projet de paysage. Cas du Grand Sousse

Universidad de Sousse (2017)

Le devenir des espaces agricoles et naturels dans le territoire de la ville metropolitaine. De la protection au projet de paysage. Cas du Grand Sousse

Hamrita, Abdelkarim

Titre : Le devenir des espaces agricoles et naturels dans le territoire de la ville metropolitaine. De la protection au projet de paysage. Cas du Grand Sousse

Auteur : Hamrita, Abdelkarim

Université de soutenance : Universidad Autónoma de Madrid co tutelle Universidad de Sousse

Grade : Doctorat 2017

Résumé
L’agriculture périurbaine n’a été abordée par les acteurs du territoire que dans sa dimension productive et économique alors qu’elle forme aujourd’hui un système d’espaces ouverts caractérisé par une nouvelle dimension paysagère et de multifonctionnalité, enjeux collectifs dégagés à partir des nouvelles préoccupations citadines et l’évolution de la perception de l’espace agricole périurbain et son paysage par les populations. La pratique de la politique de protection et le zonage de sauvegarde apparait inefficace et insuffisante face aux nombreux conflits d’usages et répercutions foncières, touristiques et industrielles qui engendrent paradoxalement une résistance et une fragilité de l’agriculture périurbaine et la mettent en question dans cette recherche. Dans ce cadre, nous proposons le Landscape Caracter Assessment comme méthodologie systémique d’identification et de caractérisation de l’agriculture et la nature périurbaines du grand Sousse basée sur le caractère du paysage et combinant l’analyse des politiques publiques tunisiennes de gestion des espaces agricoles périurbains et des enquêtes de terrain avec un échantillon d’acteurs composés d’agriculteurs, d’acteurs institutionnels et de la société civile. Cette méthode illustre la diversité paysagère de la zone d’étude présentée sous formes des aires paysagères d’agriculture périurbaine (APAP) et des aires paysagères de nature périurbaine (APNP) qui ont été caractérisées à partir de l’aspect générale d’uniformité, critères, éléments, composantes et fonctionnement spécifiques pour chaque aire paysagère. L’intersection de cette démarche de construction des aires paysagères d’agriculture périurbaine en particulier, avec la démarche d’analyse des politiques publiques et l’étude de la perception sociale du paysage agraire périurbain qui a montré une convergence partielle des acteurs sur le paysage comme outil d’analyse et d’aide à la décision, nous permet de proposer un projet de paysage qui correspond à une infrastructure agricole verte, un futur modèle de gestion des conflits en fonction des nécessités propres au paysage et à la population et qui met le territoire de l’agriculture périurbaine en projet de cohérence paysagère projeté et réalisé sur la base d’une véritable participation et gouvernance territoriale. Mots clés : agriculture périurbaine, multifonctionnalité, caractère du paysage, APAP, projet de paysage, gouvernance.

Présentation

Version intégrale (21,5 Mb)

Page publiée le 18 décembre 2019