Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Tunisie → Thèse soutenue → 2019 → La Microfinance entre la performance sociale et la performance financière : Analyse théorique et empirique

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Sousse (2019)

La Microfinance entre la performance sociale et la performance financière : Analyse théorique et empirique

ZAIED MAHER

Titre : La Microfinance entre la performance sociale et la performance financière : Analyse théorique et empirique

Auteur : ZAIED MAHER

Université de soutenance : Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Sousse

Grade : Docteur en Sciences Economiques (2019)

Descriptif
Notre thèse est composée de quatre chapitres, le premier chapitre, traite la théorie et la réalité de la microfinance. IL analyse l’expérience de la banque « Gremeen Bank » et leur place qu’occupe dans le secteur de la microfinance. Ensuite, le chapitre présente la spécificité de la microfinance islamique en revue les différents principes et produits proposés par les organismes spécialisés en microfinance islamique. Le chapitre se termine par une comparaison des travaux théoriques entre la micro finance islamique et la micro finance conventionnelle au niveau de la source, du mode de financement et l’objectif de ciblage. Par suite, le deuxième chapitre s’intéresse au concept de la performance dans la première section telle qu’elle est définie et traitée dans le cas particulier les dimensions de la performance financière et sociale. Nous nous intéressons particulièrement dans la deuxième section sur la théorie de performance des institutions de microfinance et spécialement sur l’approche welfariste et l’approche institutionnaliste. Le troisième chapitre montre, en partie, une brève présentation de l’aspect sociodémographique et du contexte socio-économique de l’Indonésie. Ensuite, le chapitre présente l’expérience indonésienne dans le champ de la microfinance. Le secteur de la microfinance est étudié dans ce chapitre depuis 1985 jusqu’à 2015. Dans la dernière partie le chapitre présente le cadre légal, réglementaire et institutionnel qui a permis le bon développement de secteur de microfinance. Par ailleurs, le troisième chapitre expose en détail la situation de la microfinance conventionnelle et de la microfinance islamique et traite ainsi une lecture comparative entre les ratios de rentabilité des IMFC et IMFC. Le dernier chapitre porte sur les méthodes d’estimation basées sur l’efficacité comme les approches non paramétriques telles que la Data Envelopment Analysis (DEA), Free Disposal Hull (FDH) et les indices de productivité de Malmquist d’une part et Les approches paramétriques comme l’approche frontière stochastique, Approche de Free Distribution (AFD) et Approche ticket frontière d’autre part et l’analyse d’une revue de la littérature sélectionnée. Ensuite, nous présentons l’analyse des données et on y étudie la performance financière et sociale des 120 IMF de 20 trimestres entre 2011 et 2015. Puis nous présentons les résultats des différentes efficacités retenues. Avant chaque estimation, nous réalisons les tests de spécification de l’efficacité globale, l’efficacité financière et sociale. Dans la dernière partie de quatrième chapitre, qui met en évidence les facteurs déterminants des IMFI, nous présentons l’analyse des données et les résultats des différentes régressions estimées.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 17 décembre 2019