Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Belgique → Caractérisation hydrogéologique du bassin versant côtier de la région de Mboro, zone des Niayes (Sénégal)

Université de Liège (2019)

Caractérisation hydrogéologique du bassin versant côtier de la région de Mboro, zone des Niayes (Sénégal)

Julémont, Marine

Titre : Caractérisation hydrogéologique du bassin versant côtier de la région de Mboro, zone des Niayes (Sénégal)

Auteur : Julémont, Marine

Université de soutenance : Université de Liège

Grade : Master en sciences géologiques, à finalité approfondie 2019

Résumé
La zone des Niayes, localisée sur la bande littorale entre Dakar et Saint-Louis, concentre plus de 80\% des surfaces maraichères du pays. Cette région côtière du Sénégal est caractérisée par un climat sub-canarien, dominé par une faible pluviométrie, une saison des pluies de juin à septembre, et des températures élevées tout au long de l’année. L’absence de cours d’eau pérenne fait de la nappe la principale source en eau. Les enjeux quant à la gestion de la qualité et de la consommation de cette nappe sont nombreux. L’objectif de ce travail est de caractériser cette nappe au niveau des communes de Darou Khoudoss, Taiba Ndiaye et Méouane situées dans la région de Thiès afin d’améliorer les connaissances et d’en améliorer la gestion. Une étude piézométrique et des recherches hydrochimiques classiques combinées à l’analyse de statistiques multivariées ont été appliquées. L’étude de la dynamique de la nappe a permis de modéliser le sens d’écoulement des eaux de l’Est vers l’Ouest, avec un dôme piézométrique au niveau de la commune de Taiba Ndiaye et un rabattement de la nappe au niveau de la mine de phosphate des ICS au centre de la zone d’étude. L’analyse hydrochimique a permis de déterminer le faciès chloruré, calcique, sodique et potassique des eaux souterraines. L’étude approfondie de la nappe d’eau a montré la présence d’une avancée du biseau salin à l’intérieur des terres et une contamination en nitrate, phosphate et sulfate pour certains ouvrages localisés à proximité des surfaces agricoles.

Présentation (MatheO)

Version intégrale (90 Mb)

Page publiée le 26 mars 2020