Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Belgique → Contrôle de la Qualité de l’eau distribuée dans les sites des réfugiés et déplacés dans la région de Diffa au Niger

Université catholique de Louvain (2019)

Contrôle de la Qualité de l’eau distribuée dans les sites des réfugiés et déplacés dans la région de Diffa au Niger

Yoro, Hamidou

Titre : Contrôle de la Qualité de l’eau distribuée dans les sites des réfugiés et déplacés dans la région de Diffa au Niger

Auteur : Yoro, Hamidou

Université de soutenance : Université catholique de Louvain

Grade : Master de spécialisation en action humanitaire internationale 2019

Résumé
Dans ce contexte de crise humanitaire, le déplacement constitue une stratégie de survie pour toutes les personnes touchées. Cette crise humanitaire s’explique par les attaques répétitives de Boko Haram. Elle est une menace pour la vie d’un grand nombre de personnes dans la région de Diffa en terme de besoin de base particulièrement l’accès à l’eau. Pour assurer la survie de la population, des mesures ont été prises par les partenaires d’aide et l’Etat du Niger afin d’apporter une assistance humanitaire dans le cadre de l’approvisionnement en eau dans tous les sites et camps des personnes déplacées. La présente étude s’est intéressée par le contrôle de la qualité des points d’eau et l’eau consommée dans les ménages des déplacés. Cette vérification a consisté par l’analyse de la qualité bactériologique et physico-chimique de l’eau de consommation des déplacés dans les sites. Pour cela, une enquête est menée au niveau de 200 ménages et l’analyse des échantillons de 84 ménages et les 46 points d’eau ont été analysés par le Kit Delagua. Les analyses font ressortir que :  87% des enquêtés mettent dix (10) à trente trente (30) minute pour s’approvisionner en eau dans les sites ;  65 % disposent soient des latrines familiales ou communes réalisées les acteurs humanitaires ;  35% des enquêtes continuent à pratiquer la défécation à l’air libre dans les sites ;  67 % des enquêtés ne pratiquent pas le lavage des mains après avoir utilisé les latrines ;  Les cas de diarrhée dans les sites des déplacés sont plus élevés dans le site de N’Gagam et Kintchandi ;  La conductibilité électrique des points d’eau et dans les ménages de ces trois sites (N’gagam, Garin Wazan et Kintchandi) dans la commune de Gueskerou donne des valeurs supérieures à la norme de conductivité souhaitable pour une eau de boisson 400µS/cm à 20°C au Niger. Dans ces sites ce paramètre physico-chimique peut être à l’auteur des cas de diarrhées élevées dans ces sites.  Le pH des échantillons dans les points d’eau et dans les ménages sont compris entre 6.5 à 8.5 et ont une turbidité inferieure à 5NTU. Pour la qualité microbiologique de tous les échantillons prélevés dans les des points d’eau et dans les ménages sont de mauvaise qualité car ils contiennent tous les coliformes fécaux d’origine animale ou humaine. Par contre les résultats de la qualité physico-chimie sauf la conductibilité électrique, est en concordance avec la norme de l’OMS pour tous les paramètres mesurés.

Mots clés : Qualité bactériologie, physico-chimique, coliformes fécaux, déplacés, crise humanitaire.

Présentation

Page publiée le 26 mars 2020