Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Belgique → Phénotypage suivi d’une étude de la variabilité génétique de l’angle et de la croissance racinaire pour un panel de diversité composé de blé tendre (Triticum aestivum) et de blé dur (Triticum turgidum)

Université catholique de Louvain (2019)

Phénotypage suivi d’une étude de la variabilité génétique de l’angle et de la croissance racinaire pour un panel de diversité composé de blé tendre (Triticum aestivum) et de blé dur (Triticum turgidum)

Mottoulle, Blaise

Titre : Phénotypage suivi d’une étude de la variabilité génétique de l’angle et de la croissance racinaire pour un panel de diversité composé de blé tendre (Triticum aestivum) et de blé dur (Triticum turgidum)

Auteur : Mottoulle, Blaise

Université de soutenance : Université catholique de Louvain

Grade : Master : bioingénieur en sciences agronomiques 2019

Résumé
Le déficit hydrique et la déficience en nutriments font partie des principales causes qui affectent le rendement du blé tendre (Triticum aestivum) et du blé dur (Triticum turgidum). Une bonne compréhension de l’architecture racinaire de ces deux espèces est un enjeu majeur pour la sélection des variétés les plus résilientes aux stress abiotiques. Dans le cadre du projet SolACE ( Solutions for improving Agroecosystems and Crop Efficency for water and nutrients use ), ce mémoire aura pour but le phénotypage et l’étude de la variabilité génétique de la croissance racinaire et de l’angle entre les racines séminales. En effet, il est établi que l’angle racinaire joue un rôle majeur dans la profondeur d’enracinement et donc l’acquisition de l’eau et des nutriments par la plante. Pour phénotyper un large panel de diversité. La méthode des rhizoslides a été utilisée afin d’étudier l’architecture racinaire d’un grand nombre de plantes à un stade précoce de développement. Grâce aux données phénotypiques récoltées et intégrées dans des modèles statistiques , une héritabilité au sens large, pour l’angle et la croissance racinaire a pu être estimée. Supérieure à 50%, elle laisse sous-entendre que ces deux caractères peuvent être des bons critères de sélection dans un but d’amélioration végétale et de conception d’un idéotype.

Mots clés : Angle racinaire, Croissance racinaire, Héritabilité, Hétérosis, Blé tendre, Blé dur, Modèle linéaire mixte.

Présentation

Version intégrale (12,6 Mb)

Page publiée le 17 mars 2020