Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Tunisie → Thèse en préparation → 2017 → Les Geckos des monts de Matmata : organisation du peuplement et bio-écologie des populations

Faculté des sciences de Gabès (2017)

Les Geckos des monts de Matmata : organisation du peuplement et bio-écologie des populations

DADI Rachida

Titre : Les Geckos des monts de Matmata : organisation du peuplement et bio-écologie des populations

Projet de thèse en : Sciences Biologiques

Auteur : DADI Rachida

Directeur de thèse : SLAHEDDINE SELMI

Etablissement d’accueil : Faculté des sciences de Gabès

En préparation depuis : 2017/2018

Objectif
Le travail envisagé dans le cadre de cette thèse vise à approfondir les connaissances sur le groupe des Geckos souvent peu connu voire même répugné Il comportera quatre parties majeures 1- Etude de la diversité et l’organisation du peuplement des Geckos dans les monts de Matmata cette partie comporte d’ abord une sous-partie descriptive dans laquelle il sera question de décrire la diversité du peuplement et d’identifier les facteurs environnementaux qui façonnent ce paramètre Dans un deuxième temps nous aborderons la question des rôles possibles des interactions interspécifiques notamment la compétition et la prédation dans l’organisation du peuplement cette dernière sous-partie se basera sur l’analyse fine des chevauchements des niches alimentaires trophiques et spatiales des différentes espèces et sur l’étude des interactions comportementales entre elles 2- Etude des critères de sélection de l’habitat la répartition spatiale des individus et leurs domaines vitaux cette partie vise d’abord à identifier moyennant des approches de modélisation statistique les effets des paramètres de l’habitat sur la présence/absence et l’abondance de chacune des espèces de Geckkota ceci permettra d’identifier les paramètres clefs qui façonnent la distribution des espèces et leurs abondances Il sera également question de déterminer le mode de répartition spatiale des individus dans chaque type d’habitat d’estimer leurs domaines vitaux et d’étudier leurs comportements territoriaux 3- Etude morphométrique et analyse du dimorphisme sexuel L’objectif de cette partie est d’utiliser les espèces de Gekkota peuplant les monts de Matmata comme modèles biologiques pour tester les différentes hypothèses relatives au dimorphisme sexuel par la même occasion ça nous permettra d’élaborer des fonctions statistiques permettant de déterminer le sexe des individus à partir de leurs traits morphométrique

Annonce : Tunisie.tn

Page publiée le 5 janvier 2020