Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Tunisie → Thèse en préparation → 2017 → DIVERSITE DE L’EFFICIENCE D’UTILISATION DE L’EAU DU CHENE LIEGE QUERCUS SUBER L ET DU CHENE ZEEN QUERCUS CANARIENSIS WILLD EN TUNISIE

Université de Tunis El Manar (2017)

DIVERSITE DE L’EFFICIENCE D’UTILISATION DE L’EAU DU CHENE LIEGE QUERCUS SUBER L ET DU CHENE ZEEN QUERCUS CANARIENSIS WILLD EN TUNISIE

FROUJA Olfa

Titre : DIVERSITE DE L’EFFICIENCE D’UTILISATION DE L’EAU DU CHENE LIEGE QUERCUS SUBER L ET DU CHENE ZEEN QUERCUS CANARIENSIS WILLD EN TUNISIE

Projet de thèse en : Sciences Biologiques

Auteur : FROUJA Olfa

Directeur de thèse : HELA BEN AHMED

Etablissement d’accueil : Université de Tunis El Manar - Faculté des Sciences Mathématiques, Physiques et Naturelles de Tunis

En préparation depuis : 2017/2018

Objectif
Vue l’importance écologique, économique et sociale des chênes liège (Quercus suber L., sempervirent) et zeen (Quercus canariensis Willd., décidu) en Tunisie, une analyse de la diversité génétique (intra et inter spécifique) des traits fonctionnels foliaires est une première étape nécessaire pour identifier, parmi les provenances testées, celles qui semblent les mieux adaptées à l’environnement des montagnes du Nord de la Tunisie. La diversité sera étudiée (i) à l’échelle régionale (Tunisie essentiellement, pour Q suber) en valorisant des plantations comparatives de provenances anciennes et en installant de nouvelles et (ii) à l’échelle locale en analysant des populations des deux espèces le long de clines édaphiques. Des descendants de ces populations sont installés dans deux dispositifs de comparaison, l’un à Tunis et l’autre en altitude. Une analyse comparative de familles de descendances permettra d’identifier l’éventuelle composante génétique des traits étudiés. Les traits fonctionnels foliaires analysés comprennent essentiellement : l’efficience intrinsèque d’utilisation de l’eau (Wi) estimée par quantification de la discrimination isotopique pour le carbone 13 (Δ13C), et des traits de structure foliaire (masse surfacique, teneurs en N et C, teneurs en matière sèche) mesurés sur individus juvéniles en plantation comparative et au stade adulte (in situ). Plusieurs questions seront abordées au cours du travail de thèse. 1. Comment évolue les traits de structure foliaire (masse surfacique, teneurs en N et C, teneurs en matière sèche) et Δ13C foliaire de chênes liège en fonction de l’âge des feuilles et au cours de saison ? Nous essaierons de séparer les deux effets en travaillant sur des cohortes de feuilles formées à différents moments de la saison. Cette étude permettra entre autres de préciser les dates optimales de récolte des feuilles pour la mesure de la signature isotopique.

Annonce : Tunisie.tn

Page publiée le 10 janvier 2020