Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2008 → L’eau comme enjeu des relations israélo-arabes au niveau du bassin du Jourdain : dimensions symbolico-historiques, géopolitiques et juridiques

Université Michel de Montaigne-Bordeaux III (2008)

L’eau comme enjeu des relations israélo-arabes au niveau du bassin du Jourdain : dimensions symbolico-historiques, géopolitiques et juridiques

Berthelot, Pierre

Titre : L’eau comme enjeu des relations israélo-arabes au niveau du bassin du Jourdain : dimensions symbolico-historiques, géopolitiques et juridiques

Water as a stake of the relations between Israel and arab countries in the Jordan basin : symbolical, historical, geographical and legal dimensions

Auteur : Berthelot, Pierre

Université de soutenance : Université Michel de Montaigne-Bordeaux III.

Grade : Doctorat : Culture et société dans le monde arabe et musulman : Bordeaux 3 : 2008

Résumé
Deux enjeux contemporains essentiels se concentrent autour du Jourdain et de son bassin. D’une part, les rivalités autour de l’eau, une ressource irremplaçable et de plus en plus rare dans une zone aride. D’autre part, la persistance de tensions dont les conséquences se ressentent bien au delà du Proche-Orient. Les raisons profondes de ces antagonismes sont à rechercher dans les particularités géo-hydrologiques de la région, ainsi que dans les représentations symboliques et religieuses que se font les peuples orientaux de l’“or bleu” à travers la pensée et les textes sacrés ou profanes. L’évolution historique récente, le rôle de Londres ou Paris ont abouti à la création d’Etats inégalement dotés en eau. Après 1967, Israël passe du statut d’Etat d’aval à celui d’Etat d’amont, grâce à ses conquêtes territoriales. Renoncer à l’essentiel de ses acquisitions lui ferait perdre cette position privilégiée, d’où de fortes tensions avec les principaux protagonistes du bassin retrouvant une situation avantageuse en cas de retrait ( Liban, Syrie, Territoires palestiniens ). A l’inverse, les pays non stratégiques d’un point de vue hydrique et situés plutôt à la périphérie du bassin entretiennent de meilleures relations avec l’Etat juif ( Egypte, Jordanie, Turquie ). Une nouvelle guerre basée uniquement sur cet enjeu semble cependant hypothétique bien que de plus en plus annoncée ou théorisée. Le droit international, dans ses multiples déclinaisons applicables au conflit actuel, est une option de règlement à privilégier, à travers la protection des cours d’eau internationaux à des fins autres que la navigation, des victime civiles ou sous occupation et de l’environnement.

Mots clés : Approvisionnement en eau — Aspect politique — Jourdain, Vallée du — Gestion des ressources en eau — Conflit israélo-arabe —

Présentation (SUDOC-ABES)

Page publiée le 15 septembre 2009, mise à jour le 21 janvier 2017