Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2008 → Implantation du quinoa et simulation de sa culture sur l’altiplano bolivien

Institut national agronomique Paris-Grignon (2008)

Implantation du quinoa et simulation de sa culture sur l’altiplano bolivien

Lebonvallet, Sophie

Titre : Implantation du quinoa et simulation de sa culture sur l’altiplano bolivien

Quinoa establishment and simulation of its culture on the bolivian altiplano

Auteur : Lebonvallet, Sophie

Etablissement de soutenance : Institut national agronomique Paris-Grignon

Grade : Doctorat Agronomie : Paris, AgroParisTech : 2008

Résumé
Le quinoa est une pseudocéréale d’Amérique du Sud, cultivé essentiellement en région andine sur les Altiplanos boliviens et péruviens. Aujourd’hui, environ 25 000 tonnes sont produites annuellement en Bolivie, qui est devenu le premier exportateur mondial. Toutefois, l’Altiplano bolivien, d’altitude moyenne 3800m, est un milieu difficile, où les risques élevés de sécheresse et de gel pendant le cycle de culture sont à l’origine de rendements agricoles faibles et très variables. Ces conditions climatiques limitantes font de la germination et de la levée la principale phase critique de la culture du quinoa. Ce travail a eu comme objectif l’analyse de ces questions par modélisation, par le biais de l’adaptation d’un modèle générique de fonctionnement des cultures, STICS, au quinoa dans les conditions climatiques et culturales de l’Altiplano bolivien. Pour cela, des jeux de données ont été constitués grâce à des expérimentations en trois sites répartis du Nord au Sud de l’Altiplano. Dans un premier temps, l’implantation de la culture a été étudiée seule, par expérimentation numérique en testant différents itinéraires techniques. Le deuxième temps a consisté en la calibration du modèle pour le quinoa. Après analyse des formalismes existants et détermination du besoin d’ajouts ou de modifications de formalismes, les paramètres ont été déterminés. Les résultats obtenus s’avèrent assez satisfaisants. Enfin, dans un troisième temps, l’impact des techniques d’implantation sur le rendement a été testé. Différentes successions culturales ont également été simulées, afin de voir leur influence sur l’état hydrique et azoté du sol et sur l’implantation et le rendement de la culture.

Mots clés : Quinoa — Rendements — Altiplano (Bolivie ; plateau) — Systèmes de culture — Modèles mathématiques — Climat

Présentation (SUDOC-ABES)

Version intégrale (5,6 MB)

Page publiée le 15 septembre 2009, mise à jour le 28 novembre 2017