Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2018 → Analyse des logiques et des pratiques d’occupation des zones à risques d’inondation par les populations de la ville de Ouagadougou au Burkina Faso

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2018

Analyse des logiques et des pratiques d’occupation des zones à risques d’inondation par les populations de la ville de Ouagadougou au Burkina Faso

TOÉ Bakari

Titre : Analyse des logiques et des pratiques d’occupation des zones à risques d’inondation par les populations de la ville de Ouagadougou au Burkina Faso

Auteur : TOÉ Bakari

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master Ingénierie Eau et Assainissement 2018

Résumé
Le Burkina Faso pays sahélien au cœur de l’Afrique de l’Ouest est confronté ces deux dernières décennies à des inondations de plus en plus récurr entes. Cette situation est plus marquée au niveau de sa capitale Ouagadougou. L’objectif de cette étude est de contribuer à la réduction de la vulnérabilité des populations aux risques d’inondation dans la ville de Ouagadougou par des solutions pouvant aider à maitriser, à atténuer et à s’adapter à ses effets. Pour ce faire, des enquêtes au niveau des ménages et la collecte de données à références spatiales des ménages enquêtés et des infrastructures socio-économiques situées dans les zones inondables ont été réalisées. Il ressort de notre recherche que la représentation spatiale des ménages et des infrastructures socio-économiques issue de la cartographie laisse entrevoir l’occupation des zones à fort risque d’inondations. En outre, le traitement des données socio-économiques montre que 50% des services de santé de notre zone d’étude présentent une forte vulnérabilité aux inondations. Concernant les motifs d’occupation de ces zones, 27% des ménages enquêtés se sont installés du fait de la proximité du lieu de travail. Pour l’assainissement du cadre de vie, 77% des ménages qui ne disposent pas de poubelles pour la pré-collecte des déchets sont situés à moins de 100m des cours d’eau. La principale cause de la survenue des inondations selon les ménages enquêtés (82%) est le manque de caniveaux. On note le développement de la culture du risque à travers des stratégies d’adaptation aux inondations. Cela se traduit par la prise de mesures telles que la surélévation des habitats et les ceinture de protection des habitations. Outre les stratégies d’adaptation déjà mises en œuvre par les populations, nous préconisons à l’issue de cette recherche un système adéquat de drainage des eaux pluviales

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 1er avril 2020