Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Mali → Gestion intégrée des engrais minéraux et des résidus de récolte dans un système de production intensif de riz-riz-blé au Sahel

Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée IPR/IFRA du Mali (2014)

Gestion intégrée des engrais minéraux et des résidus de récolte dans un système de production intensif de riz-riz-blé au Sahel

Dembélé Joseph Sékou B

Titre : Gestion intégrée des engrais minéraux et des résidus de récolte dans un système de production intensif de riz-riz-blé au Sahel

Auteur : Dembélé Joseph Sékou B

Etablissement de soutenance : Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée IPR/IFRA du Mali

Grade : Ingénieur agronome 2014

Résumé
Le Sénégal, comme la plupart des autres pays du Sahel, fait face à une situation alimentaire relativement difficile. L’écart entre la production nationale et les besoins croissants de la population n’a pas cessé de se creuser au fil des années. Cependant, la faible qualité du sol combinée aux conditions climatiques sahéliennes rudes ont conduit à une faible efficience des nutriments et sont devenus de sérieuses menaces pour la productivité agricole en Afrique subsaharienne. L’objectif de l’étude de la gestion intégrée des engrais minéraux et des résidus de récolte dans un système de production intensif de riz-riz-blé au Sahel est de développer un système de culture associant des facteurs tels que les engrais minéraux, les résidus de récolte, le calendrier agricole et la gestion de l’eau. Les essais ont été conduits à Ndiaye sur un sol ortithionique gleysol à texture argilo-limoneuse et à Fanaye sur un sol eutrique vertisol à texture argileuse pendant la saison froide 2013 et la saison chaude 2014 dans le delta et la vallée moyenne du fleuve Sénégal. Dans les deux sites d’étude le dispositif utilisé était le bloc de Ficher avec cinq niveaux de fumures randomisés pour la fertilisation du riz (T1 : sans engrais, T2 :120 kg N/ha, T3 :120 kg N/ha + 26 kg P/ha, T4 : 26 kg P/ha + 50 kg K/ha et T5 : 120 kg N/ha + 26 kg P/ha + 50 kg K/ha). Les cinq niveaux de fumures sont comparés dans deux situations différentes à savoir : avec enfouissement des résidus et paille de blé (essai 1) et sans résidus et paille de blé (essai 2). La quantité de paille enfouie dans chaque traitement était de 1,01 t/ha à Ndiaye et 3,26 t/ha à Fanaye. Pour la fertilisation du blé une fumure minérale uniforme a été appliquée sur toutes les parcelles élémentaires (120 kg N/ha + 26 kg P/ha + 50 kg K/ha) a été évalué dans les 2 sites. La fertilisation a eu un effet hautement significatif sur les performances agronomiques du riz (poids des panicules, rendement paille et rendement grain). Les meilleurs traitements sont par ordre décroissant T5, T2, T3, T4, et T1. L’enfouissement de paille de blé n’a eu aucun effet sur les performances agronomiques du riz.

Mots clés : riz, blé, engrais minéraux, résidus, système, gestion intégrée, sahel.

Version intégrale (Mémoire on Line)

Page publiée le 27 mars 2020