Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Bénin → Assessment of Climate Change Impact on Water Resources in the Senegal River Basin at Bakel

University of Abomey – Calavi (2015)

Assessment of Climate Change Impact on Water Resources in the Senegal River Basin at Bakel

MBAYE Mamadou Lamine

Titre : Assessment of Climate Change Impact on Water Resources in the Senegal River Basin at Bakel

Auteur : MBAYE Mamadou Lamine

Université de soutenance : University of Abomey – Calavi

Grade : Doctor of Philosophy (PhD) 2015

Résumé
Dans cette étude, l’impact du changement climatique sur les ressources en eau du bassin du fleuve Sénégal à été évalué en utilisant des données corrigées et non corrigées des simulations du modèle régional climatique REMO. Les deux types de simulations ont été utilisés comme entrée du modèle hydrologique de l’Institut Max Planck pour la Météorologie dans le Haut basin du fleuve Sénégal. Les simulations corrigées sur le climat passé (1971- 2000) ont nettement amélioré les variations temporelle et spatiale des précipitations et des températures par rapport aux observations. Ces données corrigées ont permis aussi d’obtenir une meilleure représentation du régime d’écoulement du fleuve à l’exutoire du bassin. Les projections du modèle régional montrent une baisse générale des précipitations à la fin du 21ieme siècle (2071-2100) pour les deux scénarios (RCP4.5 et RCP8.5) et pour toutes les données dans la majeure partie du bassin, à l’exception de la partie guinéenne où une légère augmentation est projetée. Dans le cas des changements potentiels du nombre maximal consécutif de jours secs et de jours humides, le nord du bassin est susceptible de faire face à l’augmentation la plus prononcée de jours secs et à la diminution de jours pluvieux, bien qu’une légère augmentation des pluies extrêmes soit prévue avec des tendances spatiales similaires entre les deux types de données. Une forte variabilité décennale du total de 5 jours de précipitations avec les données non corrigées avec le scenario RCP8.5 est trouvée. En outre, les données non corrigées et corrigées présentent une variabilité décennale similaire pour les jours extrêmement humides. De plus, une augmentation générale de la température est projetée sur l’ensemble du bassin pour les deux scénarios, mais elle est plus prononcée dans le scénario extrême RCP8.5. Le pourcentage des nuits chaudes est plus élevé que celui des journées chaudes. En ce qui concerne les changements potentiels de l’hydrologie du bassin, une diminution générale des écoulements, de l’évapotranspiration réelle et de l’humidité du sol est prévue avec les deux scenarios dans toutes les simulations. La diminution est plus élevée dans les données non corrigées avec le scenario RCP8.5 au nord du bassin. La disponibilité des resources en eau pourrait diminuer de plus de 50% dans la majeure partie du bassin, à l’exception de la zone sud ou aucun changement notoire n’est constaté. L’impact de la méthode de correction des biais sur le signal climatique projeté, affecte principalement l’amplitude du signal plutôt que son sens de changement bien qu’une modification soit possible de se produire au cours de certains mois et à des localités particulières.

Mots clés : changement climatique, impact, correction de biais, modèle régional climatique, ressources en eau, bassin du fleuve Sénégal

Présentation (WASCAL )

Version intégrale

WASCAL : West African Science Service Centre on Climate Change and Adapted Land Use

Page publiée le 13 avril 2020