Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2017 → Etude de l’arrière effet des légumineuses (Cajanus cajan (L.) Millsp., Mucuna deeringiana (Bort) Merr. et Vigna unguiculata (L.) Walp.) sur les paramètres chimiques du sol et les rendements du sorgho à Farako-Bâ

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (2017)

Etude de l’arrière effet des légumineuses (Cajanus cajan (L.) Millsp., Mucuna deeringiana (Bort) Merr. et Vigna unguiculata (L.) Walp.) sur les paramètres chimiques du sol et les rendements du sorgho à Farako-Bâ

Kiemde, Issoufou

Titre : Etude de l’arrière effet des légumineuses (Cajanus cajan (L.) Millsp., Mucuna deeringiana (Bort) Merr. et Vigna unguiculata (L.) Walp.) sur les paramètres chimiques du sol et les rendements du sorgho à Farako-Bâ

Auteur : Kiemde, Issoufou

Etablissement de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso

Grade : Ingénieur du Développement Rural - Option : Agronomie 2017

Résumé
Face à la forte croissance démographique les ressources en terres deviennent rares et leur dégradation s’accentue à cause des pratiques inappropriées. Il s’avère nécessaire de concevoir des pratiques accessibles aux producteurs permettant d’améliorer les rendements et de maintenir la fertilité des sols. La rotation par la jachère améliorée est une pratique couramment mise en œuvre par les producteurs pour améliorer la fertilité des sols par la mobilisation de l’azote atmosphérique par les légumineuses. Cette pratique permet aux céréales de bénéficier de cet azote en tant que cultures subséquentes. C’est dans cette perspective que cette étude portant sur l’arrière effet des légumineuses sur les rendements du sorgho et les paramètres chimiques du sol a été menée à la station de recherche de Farako-Bâ. L’objectif principal était d’étudier l’utilisation des légumineuses cultivées comme plantes améliorantes de la fertilité des sols agricoles dans la zone sud soudanienne du Burkina Faso. L’étude à consister à semer du sorgho sur des parcelles ayant pour précédents culturaux douze variétés de légumineuses semées à des densités différentes D1 (80 cm x 40 cm) et D2 (40 cm x 40 cm) correspondant au traitement principal. Il ressort que la densité D2 améliore plus les paramètres chimiques du sol entrainant une augmentation des rendements grain et paille du sorgho comparativement à la densité D1. Les résultats ont montré que les meilleurs rendements grain et paille ont été enregistré par les variétés de cajanus cajan qui semble fertiliser mieux le sol que le mucuna et le niébé. La variété V2 (GUIMU 3) apparait plus performante que les autres variétés étudiées en termes de rendement grain. Elle a fourni un rendement grain environ 6 fois supérieur par rapport à la jachère naturelle. Au terme de notre étude il ressort que l’utilisation de la légumineuse cajanus cajan comme précédant cultural a permis d’améliorer les rendements grain et paille du sorgho et de maintenir la fertilité du sol pour une agriculture durable

Mots clés : Arrière effet, densité de semis, légumineuses, fertilité des sols, Burkina Faso.

Version intégrale

Page publiée le 9 mars 2020