Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2017 → Etude des paramètres démographiques du cheptel bovin des élevages péri-urbains de la ville de Bobo-Dioulasso

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (2017)

Etude des paramètres démographiques du cheptel bovin des élevages péri-urbains de la ville de Bobo-Dioulasso

Savadogo, K.w. Inoussa

Titre : Etude des paramètres démographiques du cheptel bovin des élevages péri-urbains de la ville de Bobo-Dioulasso

Auteur : Savadogo, K.w. Inoussa

Etablissement de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso

Grade : Ingénieur du Développement Rural - Option : Elevage 2017

Résumé
La présente étude a eu pour objectif principal, de déterminer les paramètres démographiques du cheptel bovin de la zone péri-urbaine de Bobo-Dioulasso. Elle a été menée auprès de soixantequatre (64) éleveurs composés majoritairement de peulhs. La méthode d’enquête des douze derniers mois (12mo) a été utilisée. Cette méthode permet d’estimer les évènements démographiques survenus dans un troupeau au cours des douze derniers mois précédant l’enquête. Les enquêtes se sont déroulées du 08 Décembre 2016 au 23 Janvier 2017 dans les villages de Bama, de Nasso, de Diaradougou, de Koumbia et au campement des éleveurs de l’association Benkadi du secteur 21 de Bobo-Dioulasso. Dans la zone d’étude les résultats obtenus ont indiqué que la taille moyenne des troupeaux était de 46 têtes dont 70% de femelles. Les Zébus peulh et les Méré ont été les races dominantes avec respectivement 80% et 15% des troupeaux suivis. Les autres races de zébus notamment les zébus Goudali, M’Bororo, Azawak, Gir et leurs métis (issus des croisements avec les races locales) ont représenté moins de 5% de l’effectif enquêtés. Les taux de mise bas ont varié entre 46,77% et 56,35%. Ils n’ont pas été significativement différents (P0,05) entre les sites. Le taux de mise bas moyen de la zone d’étude a été de 51,69%. Le taux de mortalité global a été en moyenne de 6,85% dans la zone. Cette mortalité a été relativement plus élevée chez les veaux (24,82%). Concernant les paramètres de gestion, les résultats obtenus ont donné un taux d’exploitation global de 13,20%. Il a été de 22,70% pour les mâles et de 9,71% pour les femelles. Les performances des troupeaux des élevages péri-urbains de Bobo-Dioulasso ont été comparables à celles des troupeaux de la sous-région Ouest Africaine. Elles pourront permettre de renseigner les programmes de recherche-développements sur les caractéristiques biologiques des animaux (reproduction et production) et les pratiques de gestion des éleveurs.

Mots clés : Enquête 12mo, paramètres zootechniques, élevage péri-urbain, troupeaux bovins, zone sub-humide, Burkina Faso

Version intégrale

Page publiée le 13 mars 2020