Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Sénégal → Efficacité du dispositif d’appui à l’insertion des jeunes sur le marché du travail au Sénégal

Université Cheikh Anta Diop (2020)

Efficacité du dispositif d’appui à l’insertion des jeunes sur le marché du travail au Sénégal

Ndoye Mamadou Laye

Titre : Efficacité du dispositif d’appui à l’insertion des jeunes sur le marché du travail au Sénégal

Auteur : Ndoye Mamadou Laye

Université de soutenance : Université Cheikh Anta Diop

Grade : Doctorat Ingénierie Financière et Economique 2020

Résumé
Cette thèse porte sur le marché du travail au Sénégal. Elle vise à apporter des solutions quant à la réduction du chômage et du sous-emploi de la population la plus nombreuse et la plus défavorisée en l’occurrence les jeunes. Plus spécifiquement, elle cherche à évaluer l’impact réel du passage par un programme de promotion d’emploi sur l’accès à un emploi régulier et stable des jeunes bénéficiaires. Des données primaires, collectées entre août 2017 et janvier 2018 dans les quatre départements de la région de Dakar ont été mobilisées. L’évaluation d’impact a été faite d’une part en utilisant la méthode d’appariement sur les scores de propension et d’autre part en adoptant l’approche de l’effet marginal de traitement qui permet de corriger le biais de sélection sur les caractéristiques observables et inobservables. Les résultats montrent que globalement, les programmes de la CNEE ont constitué un moyen d’accompagnement efficace vers l’emploi notamment à travers les mises en stage dans les entreprises et établissements d’enseignement privés. Ils permettent de réduire l’éloignement au marché du travail des bénéficiaires, mais ne garantissent pas une grande stabilisation professionnelle. Leur impact sur les chances d’obtention d’un emploi régulier est considérable (67,2 %) surtout si tous les facteurs subjectifs qui empêchent les jeunes de participer aux programmes sont levés. De plus, l’analyse des effets marginaux montre que la participation d’un individu supplémentaire qui n’a jamais été demandeur d’un programme améliore significativement l’efficacité de l’accompagnement. L’étude suggère que les autorités étatiques en collaboration avec les employeurs du secteur privé encouragent davantage ces programmes afin de réduire de manière considérable le chômage de longue durée, perçu comme un signal de faible productivité par les employeurs. Les services publics d’emplois doivent également travailler davantage à rétablir la confiance des potentiels demandeurs.

Mots Clés : Évaluation d’impact, politique publique d’emploi, emploi régulier, Sénégal. Classification JEL : C52, J08, J48, J68

Annonce (CRDI)

Texte intégral (4,7 Mb)

Page publiée le 14 mai 2020