Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Perceptions des divers partenaires en matière de communication participative en milieu rural dans la région cotonnière du Houet au Burkina Faso

Université Laval (1995)

Perceptions des divers partenaires en matière de communication participative en milieu rural dans la région cotonnière du Houet au Burkina Faso

Kahoun, Gnanata Joseph

Titre : Perceptions des divers partenaires en matière de communication participative en milieu rural dans la région cotonnière du Houet au Burkina Faso

Auteur : Kahoun, Gnanata Joseph

Université de soutenance : Université Laval

Grade : (M.A.) 1995.

Résumé
La radio rurale dans les pays en voie de developpement et a vocation agricole est consideree comme un instrument de communication avec le monde paysan dans le but de diffuser des connaissances utiles a leurs activites professionnelles. Au cours des annees 1980, les nouvelles orientations theoriques soutiennent la necessite de donner la parole aux paysans afin qu’ils puissent non seulement partager leurs experiences avec leurs paires, mais aussi se faire entendre des decideurs. La presente etude qui s’appuie sur l’exemple de la radio rurale du Burkina, se veut une tentative d’identification des differentes conceptions qu’entretiennent divers partenaires de la communication en milieu rural. Un instrument comme la radio meme si elle se veut tournee exclusivement vers le monde rural peut-elle dans la pratique etre participative et favoriser un echange entre la base et le sommet ? Pour tenter de repondre a cette question, nous avons entrepris l’etude documentaire de la politique gouvernementale en matiere de radiodiffusion et interviewe les principaux acteurs de la communication rurale : journalistes, encadreurs ruraux et agriculteurs. L’analyse de ces elements nous indique que le mode de production centralise de la radio rurale n’est pas en mesure de prendre en compte ce que les communautes rurales considerent comme leurs preoccupations specifiques. L’information qui circule a la base, de facon horizontale, ne parvient pas a remonter la filiere de la communication verticale, soit des communautes paysannes vers les centres de decisions.

Présentation (Amicus)

Page publiée le 21 mars 2010, mise à jour le 1er février 2018