Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Organisation de la commercialisation de légumes par les femmes du Mali : projet de transformation à l’Office du Niger

Université de Sherbrooke (1993)

Organisation de la commercialisation de légumes par les femmes du Mali : projet de transformation à l’Office du Niger

Traore, Fatoumata Lamine

Titre : Organisation de la commercialisation de légumes par les femmes du Mali : projet de transformation à l’Office du Niger

Auteur : Traore, Fatoumata Lamine

Université de soutenance : Université de Sherbrooke

Grade : (M.A.) 1993.

Résumé
Au Mali la stratégie alimentaire était orientée vers la diversification, ce qui a donne un regain a la culture maraichère. Depuis un certain temps, les projets de développement et les Organisations non gouvernementales (ONG) se sont activement retournes vers cette activité, qui visait d’abord a permettre a la population une amélioration de la ration d’autosuffisance alimentaire. Mais, au fil des années, la pratique révèle au sein du groupe l’existence d’intérêt économique, surtout chez les femmes rurales qui sont traditionnellement actives dans la production maraichère (condiments). Cependant, la mise en place des projets de développement maraicher correspond aux objectifs des producteurs sur le plan d’autosuffisance alimentaire. Ils sont confrontes a de nombreux problèmes dont celui de la commercialisation des légumes. Les femmes du milieu rural n’ont d’autres sources de revenu que celle de l’agriculture. Elles sont reconnues comme premières actrices dans la transformation artisanale des produits agricoles. Cependant, ces filières sont mal exploitées faute de moyens techniques et d’accès difficile aux ressources pour l’augmentation de la productivité. Les opérations de développement et les ONG ont fait un pas vers la diversification avec la maitrise de l’irrigation qui a favorise l’augmentation des récoltes et la présence de légumes pendant toute l’année. Mais cette activité maraichère n’aura de sens qu’en établissant une structure organisée. Ainsi, la production et la commercialisation des légumes intéressant les femmes doivent être soutenues en leur permettant l’accès aux crédits, de mettre en place des organisations et des petites technologies de transformation ainsi que la formation a la gestion

Présentation (Amicus)

Page publiée le 21 mars 2010, mise à jour le 7 février 2018