Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Biodiversité racinaire et résistance à la sécheresse

Université Laval (1997)

Biodiversité racinaire et résistance à la sécheresse

Nodichao, Léifi

Titre : Biodiversité racinaire et résistance à la sécheresse

Auteur : Nodichao, Léifi

Université de soutenance : Université Laval

Grade : (M.Sc) 1997

Résumé
Une nouvelle technique appelee "technique de culture sur radeau" a ete mise au point pour etudier l’interet de la biodiversite racinaire pour la genetique de la resistance a la secheresse. Cinquante trois genotypes, representant l’avoine, le ble dur, le ble tendre, le mais, l’orge, le seigle, le triticale et d’autres types de bles ont ete utilises. Plusieurs caracteres morphologiques racinaires, ainsi que des indicateurs aeriens de resistance a la secheresse, ont ete mesures chez des plantes cultivees sous trois concentrations de PEG : 22%, 27% et 32%. Les resultats confirment la grande variabilite genetique de la plupart des caracteres racinaires mesures. Toutefois, la resistance a la secheresse semble etre plus correlee au nombre d’apex racinaires qu’a la longueur racinaire totale. De plus de fortes correlations positives existent entre le nombre d’apex racinaires et la plupart des caracteres racinaires. Les genes controlant la capacite de maintien d’un nombre eleve d’apex racinaires sous un deficit hydrique important seraient peut etre les veritables genes de resistance a la secheresse. Un nouveau critere de selection, l’indice d’equilibre de croissance (I E C) a permis de faire une classification des especes etudiees pour leur resistance a la secheresse. Ce critere identifie egalement les lignees qui maintiennent aussi un equilibre tige/racines favorable au maintien du rendement agricole en conditions de stress hydrique. Un deuxieme volet d’etude, mene en tubes acryliques remplis de sol, a permis d’etudier l’interaction "phosphore x genotype x arrosage". L’interaction "phosphore x genotype x arrosage" a ete significative pour divers caracteres racinaires. L’amelioration de l’efficacite d’absorption du phosphore en zones semi-arides devrait etre orientee vers l’association des genes de maintien d’un nombre eleve d’apex racinaires, et des genes d’efficacite physiologique d’absorption et d’utilisation du phosphore

Présentation (Amicus)

Version intégrale

Page publiée le 21 mars 2010, mise à jour le 5 février 2018