Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2019 → Sécheresse en Afrique de l’Est - Réponse humanitaire

2019

Sécheresse en Afrique de l’Est - Réponse humanitaire

Afrique de l’Est

Titre : Sécheresse en Afrique de l’Est - Réponse humanitaire

Numéro de projet : CA-3-P007771001

Pays/Région : Afrique de l’Est

Début-Fin : 2019-07-09 // 2019-12-31

Description
Juin 2019 - Deux ans après que la sécheresse de 2016-2017 ait amené la Somalie et certaines parties de l’Ethiopie au bord de la famine, les conditions climatiques sévères poussent à nouveau la Corne de l’Afrique vers une urgence humanitaire majeure. Actuellement, on estime que 11,4 millions de personnes sont confrontées à une insécurité alimentaire aiguë en raison de la sécheresse ou des déplacements en Éthiopie, au Kenya, en Somalie et en Ouganda. Sans une action humanitaire immédiate, on estime que jusqu’à 17 millions de personnes dans la région pourraient être en situation d’insécurité alimentaire aiguë dès le mois d’août. Avec le soutien d’AMC et d’autres donateurs internationaux, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) travaille à protéger les moyens de subsistance de près de 1,9 million de ménages vulnérables touchés par la sécheresse en Éthiopie, au Kenya, en Somalie et en Ouganda. Les activités du projet comprennent : 1) la fourniture d’argent contre travail et d’autres possibilités de génération de revenus pour permettre aux familles de satisfaire leurs besoins de base sans avoir recours à des stratégies d’adaptation négatives, qui peuvent inclure le mariage précoce et le mariage d’enfants ou le travail sexuel ; 2) la protection du bétail par la fourniture d’aliments pour animaux, d’eau et de médicaments, ainsi que des efforts pour abattre les troupeaux là où c’est nécessaire

Résultats escomptés
Les résultats attendus de ce projet comprennent : 1) la diminution des niveaux d’insécurité alimentaire parmi les ménages touchés par la sécheresse ; 2) l’augmentation de la capacité des ménages à satisfaire leurs besoins de base sans avoir recours à des stratégies d’adaptation négatives ; 3) la préservation des actifs productifs vitaux des ménages, y compris le bétail. Le résultat final escompté est de sauver des vies, d’atténuer les souffrances et de préserver la dignité humaine dans les pays qui connaissent des crises humanitaires ou une insécurité alimentaire aiguë.

Agence d’exécution — Partenaire : FAO - Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture

Contribution maximale (ACDI) : 1 500 000 $

Présentation (ACDI-CIDA)

Page publiée le 11 octobre 2020