Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Tentatives de combat aux effets de la sécheresse dans le nord-est du Brésil : le cas du barrage de Boqueirao de Parelhas

Université Laval (1995)

Tentatives de combat aux effets de la sécheresse dans le nord-est du Brésil : le cas du barrage de Boqueirao de Parelhas

Queiroz, Ana Neuman de

Titre : Tentatives de combat aux effets de la sécheresse dans le nord-est du Brésil : le cas du barrage de Boqueir ao de Parelhas

Auteur : Queiroz, Ana Neuman de

Université de soutenance : Université Laval

Grade : (M.A.) 1995

Résumé
Ce travail a pour but d’analyser la relation entre le discours des organismes d’Etat bresiliens, sur la question de la lutte contre les effets de la secheresse dans la region du Nord-Est, et les resultats pratiques decoulant des actions justifiees par ce meme discours. De facon plus specifique, nous traitons du cas de la construction du barrage Boqueirao de Parelhas, situe dans la micro-region du Serido. Tout d’abord, nous faisons une retrospective historique du probleme de la secheresse dans le Nord-Est, en analysant de facon critique les differentes perceptions de ce probleme ainsi que les mesures adoptees pour y remedier. Ensuite, nous identifions la politique de construction de barrages comme etant la principale mesure utilisee pour combattre la secheresse et nous montrons les effets de cette politique sur les differents groupes sociaux de la micro-region du Serido. La planification du barrage Boqueirao de Parelhas a ete realisee dans une perspective de modernisation des activites agricoles existant dans la micro-region du Serido. Cependant, lorsqu’on observe l’evolution de l’economie rurale locale, on se rend compte que sa construction n’a servi qu’a assurer le developpement de l’industrie de l’elevage bovin, privilegiant ainsi un petit nombre de grands proprietaires fonciers de la region, au detriment de la grande majorite constituee par les petits producteurs agricoles, continuellement atteints par le fleau de la secheresse. Enfin, nous analysons les conditions de vie des travailleurs agricoles deloges en raison de la construction du barrage, ainsi que l’empressement et l’efficacite avec lesquels l’Etat a mis de l’avant le processus de colonisation agricole locale. Cette derniere, presentee comme la forme ideale pour contrer les effets de la secheresse, servait a justifier les ressources publiques investies dans ce projet.

Présentation (Amicus)

Page publiée le 21 mars 2010, mise à jour le 5 février 2018