Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Burkina Faso → Étude de faisabilité de la mise en place d’une unité pilote de transformation à Kokologho (Burkina Faso )

2017

Étude de faisabilité de la mise en place d’une unité pilote de transformation à Kokologho (Burkina Faso )

Burkina Faso

Titre : Étude de faisabilité de la mise en place d’une unité pilote de transformation à Kokologho (Burkina Faso )

Région / Pays : Burkina Faso
Localisation : Kokologho Région du Boulkiemdé

Durée/Date : 2017

Résumé : ISF Nancy est chargé de récolter des informations pour le compte de l’association partenaire afin de décider si la mise en place d’une unité de transformation répondra à un ou des besoins, si elle favorisera la populations locale et qu’elle en assurera sa pérennité.

Projet
L’Association pour le Développement Economique et Social en Afrique (ADESAF) soutient le développement économique et social des pays du Sud, de l’Afrique particulièrement en contribuant à la formation professionnelle et à la création d’emplois par l’implantation d’activités solidaires génératrices de revenus pour les bénéficiaires.
A Kokologho, le phénomène de malnutrition et de sous-nutrition est très important dans les couches les plus pauvres de la population et notamment chez les enfants. Dans cette zone, les femmes sont les plus touchées par le phénomène de la pauvreté. Seules très peu d’entre elles travaillent dans la transformation des produits locaux (beurre de karité, soumbala, dolo), transformation qui se fait le plus souvent individuellement et sans matériel. Pourtant cette activité est fortement rémunératrice. Ce qui fait que beaucoup de femmes souhaitent travailler dans la transformation agricole. Par ailleurs, et paradoxalement, Kokologho est situé sur l’axe Bobo Diolaso -Ouagadougou à seulement 40 km de Ouagadougou, de nombreuses opportunités de développement sur le marché urbain de la capitale existent pour des produits transformés. Un véritable marché potentiel existe pour la transformation de produits issus de Kokologho à la fois des produits très nutritifs et / ou accessibles aux plus pauvres comme des produits pour des classes moyennes de Kokologho ou de Ouagadougou. Pourtant, on note l’arrivée de produits importés sur le marché rural de Kokologho qui viennent concurrencer des produits traditionnels.

C’est pourquoi l’ADESAF a décidé de se lancer dans la mise en place d’unités de transformation, qui offriront de l’emploi aux habitants, principalement des femmes écartées de l’accès aux bonnes terres agricoles et auxquelles sont le plus souvent confiées ces tâches de transformation. Pour s’assurer de répondre à un réel besoin et de s’assurer le soutien et la participation des acteurs locaux, l’ADESAF souhaite d’abord commencer par la mise en place d’une unité pilote à Kokologo, en réalisant au préalable une étude de faisabilité de cette mise en place.
Les étudiants membres d’Ingénieurs sans frontières devront donc analyser la faisabilité de cette unité de production et déterminer quels sont les meilleurs produits de base à transformer, au vu de la production et de l’impact environnemental, ainsi que le produit optimum de transformation, selon les besoins locaux qui seront estimés. Ces produits transformés devront en effet répondre à une demande et à des besoins nutritifs réels, afin de contribuer à améliorer la santé des habitants et les revenus des agriculteurs, dans une démarche de consommation et développement locaux. C’est pourquoi, ISF Nancy réalisera durant l’été 2017 (30 Juillet au 23 Août) une étude de faisabilité, une étude de marché et la récolte d’informations à propos de cette potentielle filière. Le but étant de s’assurer que la filière de transformation soit utile au plus de personnes possible, qu’elle contribue à la création d’emplois dans la région, notamment pour les femmes, qu’elle permette de lutter contre les carences alimentaires (en développant un produit transformé intéressant pour ses qualités nutritives afin d’obtenir un produit concentré permettant de pallier à certaines carences dans l’alimentation), tout en respectant l’environnement et en promouvant l’agro-écologie.

Porteur du Projet  : Ingénieurs sans Frontières Nancy
Partenaire (s)  : Association pour le Développement Economique et Social en Afrique (ADESAF)

Ingénieurs sans frontières

Page publiée le 11 octobre 2020