Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Togo → Augmenter les revenus des éleveurs de pintades par la création d’une filière locale (Togo)

2017

Augmenter les revenus des éleveurs de pintades par la création d’une filière locale (Togo)

Togo

Titre : Augmenter les revenus des éleveurs de pintades par la création d’une filière locale (Togo)

L’or gris des Savanes

Pays : Togo
Localisation Région des Savanes : Préfectures de Tône, Oti et Tandjoaré

Durée  : oct. 2017 – sep. 2021

Contexte
La région des Savanes est la région la plus pauvre du Togo : 90% des personnes vivent avec moins d’1€/ jour. L’agriculture est l’activité principale pratiquée. Aride, la région rend difficile le développement d’activités agricoles. C’est pourquoi l’élevage de pintades, peu gourmand en eau, y joue donc un rôle clé de complément d’activités et de lutte contre la pauvreté. L’élevage de pintades y est une activité traditionnelle mais les éleveurs rencontrent de nombreuses difficultés : une faible capacité de production, une mortalité des pintadeaux élevée, un manque d’accompagnement technique et économique et une forte concurrence des produits importés.

Descriptif
Le projet vise à augmenter les revenus des éleveurs de pintades par la création d’une filière locale de production et de commercialisation. Les objectifs seront de : * Améliorer la productivité des élevages familiaux de pintades de manière durable * Valoriser l’origine géographique de ce produit fermier en créant une marque reconnue sous le nom de « l’or gris des Savanes » * Appuyer la structuration des acteurs de la filière pintades

Chiffres clés : 720 éleveurs de pintades appuyés 19 700 pintades ou pintadeaux distribués 1 parcours de formation au métier d’éleveur de pintades 1 marque de terroir créée 1 plateforme régionale renforcée Une filière structurée avec création de la marque Or Gris des Savanes

Budget : 700 000 €

Présentation : Elevages sans frontières

Page publiée le 13 septembre 2020