Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → Appui à l’agroforesterie dans la Commune Urbaine de Loga (Niger)

2019

Appui à l’agroforesterie dans la Commune Urbaine de Loga (Niger)

Niger

Titre : Appui à l’agroforesterie dans la Commune Urbaine de Loga (Niger)

Région /Pays : Niger
Localisation : Commune Urbaine de Loga

Date : du 01/2019 au 11/2019

Contexte
De vastes zones du pays sont devenues incultes en raison des changements climatiques et de pratiques culturales peu appropriées. Les terres dégradées ont ainsi été délaissées car impropres à toute production agro-sylvo-pastorale. Les populations qui vivent dans ces zones et qui dépendent principalement des ressources de l’environnement pour vivre sont maintenant, de façon chronique, en situation d’insécurité alimentaire ; elles ne peuvent plus subvenir à leurs besoins en nourriture, même pendant les années de bonne ou moyenne production

Objectifs
Les objectifs spécifiques sont de plusieurs ordres : - développer la pratique de l’agroforesterie ; - produire 10.000 plants d’acacia senegalensis et les planter ; - confectionner des ouvrages de collecte des eaux de ruissellement ; - former 30 femmes pour créer des activités génératrices de revenus.

Projet
L’AJEDD conduit un projet qui s’inscrit dans l’Objectif de Développement Durable 15 : « Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité ». Le projet consiste dans le développement de l’agroforesterie

Résultats obtenus
* Production et plantation de 10.000 plants d’acacia senegalensis, autour des ouvrages de collecte des eaux et dans les champs * Réalisation d’ouvrages de collecte des eaux de ruissellement sur une superficie de 70 ha : 9605 demi-lunes et 321 zai * Formation de 30 femmes vulnérables, qui pourront bénéficier par la suite d’activités génératrices de revenus et de 125 personnes, qui sont maintenant capables de construire des ouvrages de collecte des eaux.
Tout cela contribue à la conservation des eaux et à la lutte contre la désertification.

Porteur projet : Association Jeunesse Ecologie et Développement Durable (AJEDD)

Partenaire (s) : Institut de la Francophonie pour le Développement Durable

Présentation : Initiatives climat

Page publiée le 23 août 2020