Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → Améliorer l’accès à l’eau potable et aux conditions d’hygiène et d’assainissement dans la commune rurale de Soucoucoutane Niger - Une eau qui coule de source

2017

Améliorer l’accès à l’eau potable et aux conditions d’hygiène et d’assainissement dans la commune rurale de Soucoucoutane Niger - Une eau qui coule de source

Niger

Titre : Améliorer l’accès à l’eau potable et aux conditions d’hygiène et d’assainissement dans la commune rurale de Soucoucoutane Niger - Une eau qui coule de source

Pays : Niger
Localisation : Soucoucoutane

Date/ Durée : Mars 2017 - août 2020

Résumé
Le projet a prévu d’améliorer l’accès à l’eau potable et aux conditions d’hygiène et d’assainissement des populations des villages et des écoles dans la commune rurale de Soucoucoutane. Cet accès se fera à travers des structures d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement. Le projet renforce aussi les capacités des acteurs locaux (mairie, structures villageoises, enseignants) pour qu’ils assurent une gestion durable des réalisations du projet.

Descriptif
C’est pourquoi, SWISSAID – en étroite collaboration avec la commune de Soucoucoutane – poursuit des objectifs primordiaux : * Les habitants construisent des latrines et les utilisent correctement * L’accès à l’eau potable dans les ménages et les écoles de 12 villages de près de 5000 habitants sera amélioré durablement. * Les bénévoles des villages gèrent l’infrastructure de l’eau et de l’assainissement de manière à ce que chacun puisse en profiter durablement.
Plus précisément, deux systèmes sont en cours de construction pour approvisionner plusieurs villages autour d’Adoua Kessa et d’Aggue à partir d’une même source. Trois écoles sont équipées de 5 blocs de latrines et quatre écoles sont désormais équipées de 15 points d’eau pour se laver les mains. Les latrines sont utilisées aussi bien par les filles que par les garçons. Les enseignants organisent des séances d’entretien des latrines avec les élèves. Les dispositifs de lavage de mains sont amovibles, ce qui permet de les ranger dans les salles de classe lorsqu’elles ne sont plus utilisées ; la nuit, le weekend, lors des congés.

Budget total du projet : 425’532 CHF

Bénéficiaires  : 12 villages estimés à 4974 personnes dont 2587 femmes

Swissaid

Page publiée le 14 août 2020