Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Inde → Les paysans du Karnataka consolident leurs moyens de subsistance

2019

Les paysans du Karnataka consolident leurs moyens de subsistance

Inde

Entraide Protestante Suisse (EPER)

Titre : Les paysans du Karnataka consolident leurs moyens de subsistance

Pays : Inde
Localisation : Karnataka

Date : 2019

N° de projet EPER : 630.361

Objectifs
Le principal but de ce projet est de rendre leur souveraineté alimentaire aux Dalits et aux Adivasi en les aidant à accéder à la terre et à des semences de bonne qualité et en leur transmettant des méthodes agricoles durables.

Activités
Les activités de la phase de projet actuelle se subdivisent en quatre parties.
* Obtention de titres pour 54 000 familles de petits paysans sur 12 districts. En Inde, la loi octroie aux Dalit et aux Adivasi des droits fonciers à titre individuel ou collectif. Elle précise aussi que ces terres doivent être gérées et distribuées par les autorités foncières et forestières locales. Mais à l’heure actuelle, les terres ne suffisent pas pour couvrir tous les besoins ; elles sont donc distribuées au comptegouttes par les autorités. C’est là que le forum pour la défense des droits fonciers Karnataka People’s Forum for Land Rights (KPFLR) prend toute son importance. Avec le soutien de KPFLR, les autorités locales mettent en place une base de données électronique d’ayants droits afin d’accompagner les demandeurs tout au long du processus. Diverses stratégies de plaidoyer complètent ce dispositif afin d’accroître les pressions sur les décideurs locaux et fédéraux. _ * Accroissement des rendements de 10 000 petits paysans avec des semences adaptées et des méthodes de culture écologiques. Un titre foncier ne suffit pas à survivre mais constitue une base solide pour pratiquer une agriculture durable et accroître les revenus d’une famille de petits paysans. Les bénéficiaires ont un accès facilité à des semences traditionnelles et acquièrent des connaissances sur les techniques de culture écologiques et durables telles que le mulchage, les amendements écologiques et l’agriculture intégrée afin de lutter contre les parasites. Les familles de petits paysans ont aussi accès à des programmes d’aides publiques, par exemple pour l’aménagement de systèmes d’irrigation.
* Adaptation des modes de production des petits paysans au changement climatique, amélioration de la résistance des cultures face aux événements naturels. A travers des formations et des prestations de conseils, les systèmes de production des petits paysans sont adaptés au changement climatique, en particulier aux sécheresses. Les organisations locales existantes bénéficient de formations données par des spécialistes.
* Consolidation du forum pour les droits fonciers des Etats d’Andhra Pradesh et de Telangana. Le forum KPFLR est un réseau de défense des petits paysans qui existe depuis plus de dix ans. Par le passé, il a obtenu des résultats considérables dans le domaine de l’accès à la terre pour les paysans sans terres. Afin de consolider ce mouvement social sur la durée, il faut l’aider à se développer institutionnellement et à renforcer sa base. Pendant cette phase du projet, l’attention est portée sur une plus forte intégration des petits paysans dans le processus décisionnel. A cette fin, des antennes locales vont être créées sur les questions de droits fonciers. A l’avenir, il est prévu que les adhérents et les bénéficiaires participent aux frais du forum.

Bénéficiaires  : 54 000 familles de paysans sans terres dalit et adivasi dans les régions de projet de l’EPER (Etat de Karnataka)

Partenaires  : Karnataka People’s Forum for Land Rights (KPFLR) est un forum sur les droits fonciers actuellement constitué de cinq organisations fondatrices avec lesquelles l’EPER est en partenariat depuis plusieurs années : Chintana Foundation, Parivartana, RDO, Spoorthy et VLTCA.

Budget 2019 : CHF 61 000

Présentation : HEKS/EPER

Page publiée le 4 août 2020