Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Canada → Drought and associated cloud fields over the Canadian Prairies

McGill University Montreal (2008)

Drought and associated cloud fields over the Canadian Prairies

Greene Heather

Titre : Drought and associated cloud fields over the Canadian Prairies

Auteur : Heather Greene

Université de soutenance : McGill University Montreal, Quebec, Canada

Grade : Master of Science 2008

Résumé
Très peu est connu a propos des nuages durant une sècheresse. Entre 1999 et 2005, les Prairies canadiennes ont vécu une des sècheresses les plus sévères et les plus longues dans ses registres climatologiques. L’objectif de cette étude est de caractériser et de mieux comprendre les nuages et leurs propriétés radiatives durant les sècheresses dans les provinces des Prairies canadiennes. Une attention particulière a été donnée à cette récente sècheresse. La sévérité de la sècheresse a été déterminée avec l’index standardise de précipitations. Les propriétés des nuages obtenues de la base de données du Budget Radiatif de Surface de NASA/GEWEX ont été utilisées pour examiner l’ensemble de la quantité de nuage, l’épaisseur optique et l’albédo du haut de l’atmosphère. Les résultats ont démontré que malgré une légère différence dans la quantité de nuage entre des périodes sèches et humide (une augmentation d’environ 10% dans la couverture nuageuse de 63% durant des conditions extrêmement sèches a 73% pendant des périodes extrêmement humide), la corrélation avec la précipitation est faible. Les nuages minces augmentent lorsque la sévérité de la sècheresse augmente, alors que les nuages d’épaisseur moyenne ou épaisse diminuent. Les résultats ont aussi démontré que des tendances similaires se rapportent à plus petite échelle.

Présentation (ERUDIT)

Version intégrale

Page publiée le 21 mars 2010, mise à jour le 31 janvier 2018