Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2017 → Des réseaux d’organisations mutualistes, d’IESS (Initiatives de l’Economie Sociale et Solidaire) transformatrices-teurs / restauratrices-teurs ainsi que des fédérations syndicales du secteur de l’alimentation, se structurent, se renforcent (Burkina Faso)

2017

Des réseaux d’organisations mutualistes, d’IESS (Initiatives de l’Economie Sociale et Solidaire) transformatrices-teurs / restauratrices-teurs ainsi que des fédérations syndicales du secteur de l’alimentation, se structurent, se renforcent (Burkina Faso)

Burkina Faso

Titre : Des réseaux d’organisations mutualistes, d’IESS (Initiatives de l’Economie Sociale et Solidaire) transformatrices-teurs / restauratrices-teurs ainsi que des fédérations syndicales du secteur de l’alimentation, se structurent, se renforcent (Burkina Faso)

Pays : Burkina Faso

Date/Durée : 01/01/2017 — 31/12/2021

Objectif (s)
Des réseaux d’organisations mutualistes, d’(IESS) Initiatives de l’Économie Sociale et Solidaire (transformatrices-teurs / restauratrices-teurs) ainsi que des fédérations syndicales du secteur de l’alimentation, avec l’appui du programme, se structurent, se renforcent et sont en capacité d’améliorer l’accès à des moyens de subsistance durables, d’élargir la protection sociale des communautés qu’elles représentent et qui en sont exclues et d’influencer les politiques dans le cadre de la lutte pour la promotion et la vulgarisation des droits au travail décent des populations en particulier des jeunes et des femmes ainsi que pour la protection de l’environnement et de l’égalité hommes femmes au Burkina Faso.

Description
Le programme au Burkina Faso vise à étendre la protection sociale en santé, favoriser la création d’emplois durables avec des revenus viables et améliorer les droits du travail pour les travailleurs et travailleuses de l’économie informelle et du monde rural, et plus particulièrement les jeunes et les femmes, ainsi que du secteur de l’agro-alimentaire. Pour ce faire et au travers de deux organisations partenaires et une partie prenante (1 ONG, 1 Union régionale de mutuelles de santé et 1 bureau d’étude) le programme renforcera 4 types de groupes cibles (des mutuelles de santé ainsi que leurs unions régionales, une plateforme nationale d’acteurs mutualiste, un réseau d’associations de transformatrices de produits agro-alimentaires et une plateforme de fédérations syndicales du secteur agro-alimentaire) aux niveaux organisationnel, technique (gestion et digitalisation), thématique et politique, de façon à ce qu’ils représentent une véritable force de mobilisation et qu’ils jouent pleinement leurs rôles respectifs dans l’extension de leurs droits sociaux, politique et économiques. Au total, ce sont environ 83 880 individus (au démarrage) qui bénéficieront des effets du programme. Une démarche transversale d’amélioration de la participation et du leadership des femmes se traduira par des stratégies et un suivi ciblés. Une attention particulière à l’impact des activités menées sur l’environnement est également envisagée au travers d’audits ou de partage d’expériences. Des synergies et complémentarités seront mises en œuvre avec d’autres OSC du Cadre Stratégique Travail Décent en matière de droit à la protection sociale et dans le domaine de l’économie sociale et solidaire, p.ex. dans des actions de plaidoyer politique.

Actors : NGO Solidarité Socialiste - SolSoc - FCD

Financement : €2,285,828.00

Présentation : Open Aid Be

Page publiée le 15 juillet 2020